• Lectures

    La femme brouillon, Amandine Dhée

    “Pourquoi, sous prétexte que j’ai un utérus, dois-je porter une telle responsabilité ? Le père du bébé aurait fait une bien meilleure mère. Son instinct de sacrifice est plus développé, et c’est toujours lui qui fait les crêpes.” Une femme nous raconte sa grossesse et sa maternité avec humour et cynisme; à la fois pour tordre le cou aux récits trop idylliques qui en sont faits mais aussi pour cheminer et trouver sa façon de devenir mère sans trop transiger sur ses convictions. Comment faire quand on est pas sûre de faire une bonne mère ? Qu’on ne sait même pas vraiment ce que cela pourrait recouvrir. Quand le lien…

  • Lectures

    Le poison de la vengeance (L’assassin royal 4), Robin Hobb.

    Traduit de l’anglais par A. Mousnier-Lempré. “L’écriture joue pour moi le rôle que la cartographie jouait pour Vérité : la minutie et la concentration exigées suffisent presque à faire oublier l’aiguillon de la dépendance et les souffrances résiduelles d’une ancienne intoxication. On peut se perdre dans de tels travaux ou s’y oublier, ou bien aller plus profondément encore et retrouver de nombreux souvenirs de soi-même.“ Un tome 4 efficace quoique plus réflexif… FitzChevalerie se trouve transformé et réapprend durement qui il est. Il doit aussi accepter d’avancer par lui-même tandis que ses différents compagnons s’éloignent pour différentes raisons.Et la série prend un autre tournant, mental comme géographique… @rafalalfalfa va falloir que…

  • Lectures

    La nef du crépuscule (L’assassin royal 3), Robin Hobb.

    Traduit de l’anglais par A. Mousnier-Lempré. “Pourtant, aujourd’hui encore, quand la douleur se fait trop présente et qu’aucun simple ne parvient à l’apaiser, quand je regarde le corps qui enferme mon esprit, je me rappelle mes jours de Loup; pour moi ils ne durèrent pas quelques journées mais toute une saison de vie.” Et hop, un Tome 3 tout aussi chouette que les précédents !Les Six Duchés se désagrègent peu à peu sous les coups multiples des Pirates et les intrigues du fils du Roi pour le détrôner… Pris entre l’Art (la capacité à dialoguer avec /influencer mentalement les gens) et le Vif (la capacité réprouvée à se connecter profondément…

  • Lectures

    La poésie d’André Laude

    Un #lundipoésie avec un recueil sur le thème de l’exil publié chez @editions.bruno.doucey dans la belle collection Poés’idéal – des poèmes rassemblés autour d’un idéal. Un très bel assemblage de poèmes de tout bord venus de tout pays et de toutes périodes avec une très belle mise en page qui met en appétit. .J’ai eu du mal à choisir un texte parmi toutes ces propositions mais j’ai finalement sélectionné un poème d’André Laude, poète français que je ne connaissais pas. “J’ai pris le train des émigrantschacun gardait au creux de la paumeun peu de terre natalequ’il pétrissait en la mouillant de larmes secrèteschacun diminuait à mesureque le pays s’éloignaitdans les yeux des interrogationsdans le…

  • Lectures

    Dévorer le ciel, Paolo Giordano.

    Traduit de l’italien par Nathalie Bauer. “A ce moment là, j’ai ressenti l’amour démesuré qu’il éprouvait. Ça ne concernait pas seulement les arbres, ça concernait tout et tout le monde, et ça l’empêchait de respirer, ça l’étouffait.“ Une jeune fille observe une nuit trois adolescents prendre un bain de minuit illicite dans sa piscine. Ils en sont chassés par son père et par le gardien mais cet instant singulier sera la fondation de relations complexes et passionnées.Les quatre personnages noueront en effet des liens profonds entre amour, religion, jalousie, militantisme le tout dans le décor sauvage des Pouilles.Le lecteur les suit au gré des entrelacs d’un récit savamment construit pour…

  • Lectures

    Manuel de survie à l’usage des jeunes filles, Mick Kitson.

    Traduit de l’anglais par Céline Schwaller. “Je ne sais pas pourquoi tout le monde s’inquiète autant de ce qu’il ressent. Ce qu’on ressent n’est pas vraiment important. Ce qui compte c’est de savoir des trucs et de faire des choses.“ Peppa et Sal sont en fuite. Sal a tué leur beau-père avant qu’il n’abuse de Peppa et elles sont parties se cacher dans la forêt avec tout un équipement patiemment accumulé. Leur survie au grand air et loin des villes repose sur les innombrables connaissances que Sal a glané sur le net.Elle a tout appris en prévision de cette échappée et compte sur ses capacités pour les protéger toutes les…

  • Lectures

    Broadway Limited T2, Un shim-sham avec Fred Astaire, Malika Ferdjoukh.

    “Nous voilà arrivés au Bop-cha. C’est ma chère Rosette, exactement ce que tu peux imaginer d’une boîte de jazz, à New York. Dehors, il était 19heures 30. Dedans, déjà 4 heures du matin…“ J’ai retrouvé avec grand plaisir les pensionnaires de la Maison Giboulées, leurs amours, leurs rêves, leurs luttes… le tout emmené par l’esprit espiègle de l’auteure qui ne cesse de les faire se croiser pour plus de rebondissements.Un deuxième tome plein d’amours et de jazz donc mais marqué par l’essor du mccarthysme et l’injustice d’une société où la ségrégation façonne les rapports entre Noirs et Blancs.Je me suis faite emporter par le tourbillon des personnages jusqu’à en avoir…

  • Lectures

    Un poème de Victor Hugo

    Un deuxième #lundipoésie en farfouillant dans les manuels scolaires d’une maison de famille….J’ai choisi le poème de Victor Hugo “Oceano Nox” pour plusieurs raisons :– son premier vers m’est resté en tête depuis ma première lecture il y a plus de 20 ans– nous partons quelques jours à la mer, c’est un très grand plaisir toujours teinté d’une nostalgie que je ne m’explique pas– je viens de voir le film “Atlantique” de la réalisatrice franco-sénégalaise Mati Diop (je vous le conseille vivement) et que l’océan continue de porter trop de morts..“Oh ! combien de marins, combien de capitainesQui sont partis joyeux pour des courses lointaines,Dans ce morne horizon se sont évanouis !Combien…

  • Lectures

    Le roman des Goscinny, Catel Muller.

    La dessinatrice Catel collabore avec Anne Goscinny pour raconter l’histoire de son père : émigré argentin aux États-Unis puis en France, scénariste aux vies multiples, fils affectueux et père bien aimé. Je n’ai pas réussi à rentrer dans cette BD : à la fois parce que le trait de Catel ne m’émeut pas, que la vie de Goscinny de m’intéressait pas au point de lire autant de pages sur lui mais aussi parce que le propos reste très distancé, informatif plutôt qu’intimiste. Je ne suis pas particulièrement attirée par les biographies mais celles qui réussissent à me passionner sont celles qui me donnent à voir au-delà du personnage public, à…

  • Lectures

    Notre part de cruauté, Araminta Hall.

    Traduit de l’anglais par Paul Benita. Un homme emprisonné pour meurtre raconte son histoire : fils d’une mère alcoolique, enfant placé, jeune homme aux carences affectives, sa vie change totalement le jour où il tombe amoureux d’une jeune femme. Avec elle, l’amour et la dépendance se mélangent, accrus par un jeu sexuel fondé sur le sentiment de toute puissance.Deux êtres qui se pensent à part et suivent leurs propres règles… à moins que, et c’est là toute l’idée du livre, cette relation ne soit profondément déséquilibrée et que l’un des deux y “croit” plus que l’autre. Cette lecture m’a laissée perplexe. Au fur et à mesure des pages je me…