• Pensées

    Oracle : Révéler

    Nouvelle carte de cet oracle #puiserdansleslivres avec le maître-mot Révéler!  Révéler comme ouvrir de nouveaux horizons, se défaire des préjugés et des histoires héritées, comme laisser aller.  Les livres peuvent être à la fois des révélations façon éclairs, qui bousculent nos perceptions et nos assurances, nous bouleversent et nous obligent à reconsidérer le monde et nous-mêmes. Ils peuvent aussi de façon plus douce et progressive nous permettre de nous dépouiller de notre armure et d’accueillir quelque chose de nouveau qui pousse en nous. Quel que soit le chemin, il me semble que les livres nous permettent de changer de point de vue sur les choses.  Je vous présente quelques livres…

  • Pensées

    Oracle : Protéger

    Allez, hop on continue cet oracle #puiserdansleslivres avec le maître-mot Protéger!  Protéger comme entourer, bercer, servir de refuge avec une idée de douceur et de tendresse…  Les livres peuvent être un endroit où se replier quand on est fatigué, quand le monde nous secoue un peu trop ou quand on a besoin de reprendre des forces au calme tout simplement. Livre-doudou auquel on revient à chaque coup de mou, livre-cocon qui vous accueille sans rien exiger de vous, livre-fortifiant qui recharge les batteries; autant de compagnons bienveillants qui accompagnent nos turbulences intérieures.  Je vous présente une courte sélection de livres qui ont joué ou jouent encore ces rôles pour moi.…

  • Pensées

    Pousser

    C’est parti pour la première carte de mon “oracle” #puiserdansleslivres !  Le maître-mot aujourd’hui est “pousser”. Pousser comme faire grandir, cultiver, croître, éclore, inciter mais aussi comme semer, enraciner, ancrer, nourrir.   D’une certaine façon tous les livres ont eu cette fonction pour moi, chaque lecture a permis de développer quelque chose ou de me délester d’une autre. (Désherber un peu, c’est clé pour bien pousser 😉). Pourtant, au moment de faire ce choix, certains bouquins se sont imposés; je vous les présente ici dans le désordre.   Sept milliards de visages, Peter Spier. Un livre dans lequel j’ai plongé enfant et qui n’a cessé de m’émerveiller depuis ! L’auteur y présente avec peu…

  • Pensées

    Oracle

    Cette période étrange aura eu des bons côtés et le temps passé à la maison m’aura permis de longuement contempler ma bibliothèque … Cette contemplation et la fréquentation du compte de @matinsauvage – dont je vous parlais il y a avant-hier – m’a donné envie d’un nouveau type de post. Sur la base de son guide “Créer son oracle introspectif un jour à la fois” et en réfléchissant à ce que m’apportent les livres, j’ai commencé à créer les cartes d’une sorte d’oracle. Si, si j’vous jure ! J’ai réfléchi aux rôles que pouvaient jouer pour moi les livres et mes lectures et je vais donc vous proposer de façon régulière une…

  • Pensées

    Soutenons les librairies indépendantes !

    De nombreuses initiatives sont mises en œuvre un peu partout pour soutenir les librairies indépendantes durant cette période étrange. Elles me semblent essentielles à la fois pour elles et pour nous, pour le monde que nous voulons voir grandir. Vous pouvez trouver une recension évolutive des actions sur le site de @jesoutiensmalibrairieN’hésitez pas à les faire connaitre et, si vous le pouvez, à soutenir financièrement les petites librairies. De mon côté j’ai hâte de retrouver ma librairie de quartier : @librairie_la_flibuste et d’y piocher des merveilles. 🥰Je suis passée par @petitscommerces pour acheter un bon à valoir – histoire de me faire plaisir quand on pourra à nouveau gambader sur le chemin des librairies… Prenez…

  • Pensées

    Essai d’écriture

    A mon tour je joue avec les images d’@canal_street55 et je participe au concours d’écriture initié par @bohaime et @librairie_limpromptu …Bien sûr mon choix s’est porté sur une photo de lecture !Voici donc ma proposition de texte. “Encore une page, après j’arrive. Encore une page, oui, oui je vous rejoins. Encore une page, mais laisse-moi donc la finir !” (…)Le soleil lui chauffe délicieusement le dos. Les bruits de la plage sont devenus distants. Il y a bien quelques voix qui s’exclament et rient ensemble, le cri occasionnel d’un enfant réjoui et le léger ressac mais ce sont comme des arrières pensées fugaces… une musique en sourdine.Elle n’est plus là, elle s’est dissoute dans la…