Lectures

Cinq poètes du Grand Nord

Pour continuer de lire l’hiver en poésie je me suis plongée dans cette anthologie “Cinq poètes du Grand Nord”. J’y ai retrouvé avec bonheur Tomas Tranströmer dont la lecture est un plaisir sans cesse renouvelé.
J’y ai également découvert Pentti Holappa, poète finlandais, dont j’apprécie la simplicité et que je souhaitais vous faire découvrir par le poème qui donne son titre au recueil.

Le bonheur est éphémère, mais il renaît sans cesse
On enterre les déceptions, et l’illusion repousse.
Elle fleurira demain.
Dans mon coeur je fais pousser pour toi
des tulipes, des jacinthes, des flammes de bougie
pour toi qui es un million.
Le cœur est un symbole, la fleur ne l’est pas, elle est faite de chair vivante.
Tu la touches et tu es réel. Tant d’existences qui sont les tiennes.
Les draps purs pour un soir de fête je les ai ouverts pour toi.
Il pleut des étoiles dans notre lit, cependant que nous sommeillent.


Quelques-unes de ses phrases me restent également en tête :
La prochaine fois que je viendrai au monde ici, je n’oublierai pas de compter chaque seconde.
La matière ne se perd jamais. Nous naissons, nous disparaissons en apparence. Le chagrin est une position d’équilibre.

Bonne lecture et bonne semaine !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *