Les doux mots du dimanche

Chleuasme

Pour #lesdouxmotsdudimanche un terme un peu particulier à la fois très savant et très courant… chleuasme.

Ah, ça en jette hein ? Quand j’ai entendu ce terme pour la première fois, j’en ai trouvé les sonorités assez dégoûtantes. Je crois que ça me faisait penser au mot miasme (le confinement a des effets sur mon champs lexical on dirait). D’ailleurs, la première fois que j’ai entendu ce terme c’était il y a une semaine dans la bouche de mon fils de 9 ans. J’ai pensé que c’était une de ses insultes inventées pour agacer son frère.
Et là, le pauvre chéri outré m’explique tout bonnement le sens de ce mot en me disant qu’il l’a appris sur Youtube. Les bras m’en sont tombés.

Un chleuasme c’est un autocatégorème (je vous aide hein 😉) : une figure de style où l’orateur se déprécie pour attirer à lui les dénégations puis les compliments.
Je vous donne un exemple et vous allez voir que nous connaissons tous un spécialiste en chleuasme. Celui qui dit “Mais que je suis bête !” uniquement pour qu’on lui réponde “Mais non pas du tout, tu es futé comme tout !”

En ce joyeux Dimanche de Pâques je vous encourage donc à chercher en vous quel est votre chleuasme favori et pourquoi. Je suis sûre que cette introspection sera riche en enseignements 😅

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *