Lectures

Ce qu’il aurait fallu dire, Alexis Anne-Braun

Après quelques mois passés dans un endroit, on cherche sa zone de confort. Souvent une succession de hasards désignent cette zone. Un jour qu’il se promenait dans le village d’Ault, il avait pris un chocolat chaud et une tarte aux pommes dans le bar Vents et Marées. Comme c’était l’hiver, l’endroit était vide. Les enceintes crachotaient une compilation de musiques de film d’Ennio Morricone. Immédiatement cette atmosphère l’avait appelé. Tous les mercredis après-midi, cette atmosphère l’appelle.

Un jeune homme quitte Paris et commence son métier de professeur de philosophie au cœur de la Picardie – à Friville Escarbotin – auprès de collégiens venant d’un autre monde que le sien. Il s’escrime et se confronte au réel avec la volonté de trouver des ponts, des liens, entre lui et ces adolescents. 
Entre la découverte des lieux et des personnes, la solitude de celui qui se trouve hors de son cercle et les réflexions sur les rapports de classes il essaie autant que possible de tirer le meilleur de cette expérience. Comment philosopher quand la vie semble avoir déjà vaincu la nouvelle génération ? 
Le narrateur tente au moins, par un mélange d’observation et d’introspection, de construire sa pensée et de ne pas virer dans l’amertume et la frustration.

J’avais envie de découvrir ce premier roman car il se passe exactement là où mes parents ont commencé leur carrière d’enseignants (histoire et lettres) il y a bien longtemps. Mon enfance a été nourrie de leurs récits parfois assez durs de cette période. 
J’ai apprécié ce roman pour sa sincérité, sa façon de raconter une bataille intérieure pour dépasser ses préjugés sans pour autant sombrer dans une naïveté qui serait une autre forme de violence. 
Je suis cependant restée sur ma faim et un peu agacée comme quand on mange un fruit pas tout à fait mûr, probablement les écueils d’un premier roman.

Merci à ma bonne fée @noemiekjegueure qui, une fois de plus, m’a envoyé ce livre (juste à temps avant le confinement !) sachant qu’il me faisait envie 🥰 .

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *