Lectures

3ème voyage de juillet…

C’est parti pour le #juilletjevoyageenlivres ! Je suis ravie d’apporter ma contribution pour la troisième année consécutive à cette belle idée @riendetelque 😊 

Et, pour changer un peu, au lieu de vous présenter un pays je vais plutôt vous présenter un lieu, une atmosphère spécifique : des livres se passant sur une île ! 

J’ai choisi pour vous Plus haut que la mer de Francesca Melandri, Faire surface de Margaret Atwood et Une ile trop loin d’Annika Thor. Trois îles très différentes mais qui ont en commun d’être racontées par des femmes… 

Je vous détaille un peu plus les trois titres ci-dessous pour vous mettre l’eau à la bouche et j’attends vos idées de lecture sur une île en commentaires pour qu’on en profite tous 😊  

On commence avec un très beau texte de Francesca Melandri : Plus haut que la mer. Pendant les années de plomb, au large de l’Italie, deux visiteurs se retrouvent bloqués par la tempête sur une île abritant uniquement une prison haute sécurité où sont enfermés des prisonniers politiques. Venus rendre visite à leur mari ou leur fils, ils vont être accueillis pour la nuit dans la maison d’un des gardiens, ouvrir leur cœur et se soutenir. 

Je continue avec un classique dont j’ai déjà parlé : Faire Surface de Margaret Atwood. Une jeune femme “de la ville” part avec des amis à la recherche de son père qui n’a plus donné signe de vie depuis un moment. Elle retourne donc sur l’île isolée de son enfance où son père habite encore dans une maisonnette. L’immersion dans la nature et l’isolement des eaux la feront plonger dans sa mémoire, dans sa psyché et dans l’histoire familiale. Entre nature writing et grande tension psychologique un livre que j’adore ! 

Je vous propose aussi, pour changer un peu, un bon roman historique en littérature jeunesse : Une île trop loin d’Annika Thor. En 1939, pour échapper à la guerre deux jeunes sœurs juives sont envoyées par leurs parents sur une île au large de Göteborg. Elles vont entamer, avec plus ou moins de difficultés une nouvelle vie auprès d’une famille d’accueil. Le roman suit leur évolution d’une façon à la fois très simple et très émouvante tout en racontant cette période historique de façon franche. 

J’avais aussi pensé à Shutter Island cet excellent polar de Dennis Lehane ou bien l’angoissant face à face père-fils en pleine nature de Sukkwan Island de David Vann ou encore le Norlande de Jérôme Leroy qui donne la parole à une rescapée d’un massacre similaire à celui d’Utoya …. 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *