Lectures

Les poèmes de Marina Tsvétaïeva

De la poésie et des émotions fortes avec Marina Tsvétaïeva, poétesse à la vie aventureuse et tragique. Je vous conseille d’ailleurs de vous pencher sur sa vie tumultueuse, libre et sur sa mort solitaire : c’est un destin de femme incroyable. 

J’ai choisi de partager avec vous le poème “Cheveux Blancs” écrit en 1922 au moment où l’auteure émigre vers Berlin avec sa fille (deux ans après la mort de malnutrition de son autre fille lors des famines à Moscou) pour retrouver son mari. 

“Ce sont les cendres d’un trésor – 
Tant de pertes, tant d’offenses 
Quel roc ne s’effrite et s’abat 
Devant de telles cendres. 

La colombe éclatante et nue 
A nulle autre appariée. 
La sagesse de Salomon 
Sur toutes les vanités. 

Redoutable blancheur, craie 
D’un temps sans déclin. 
Mais si le feu brûlait mes murs 
Dieu se tenait à mon seuil! 

Délivré de tous les fatras, 
Maître des songes et des jours, 
Flamme née de ce blanc précoce 
L’esprit monte droit ! 

Non vous ne m’avez pas trahie, 
Années, ni prise de revers! 
En ces cheveux déjà blancs 
C’est l’éternité qui l’emporte.” 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *