Lectures

Le passeur, Lois Lowry.

Ce qu’il y a de pire quand on détient les souvenirs, ce n’est pas la douleur. C’est la solitude dans laquelle on se trouve. Les souvenirs sont faits pour être partagés.

Une dystopie simple et qui ne m’a pas vraiment emportée mais qui pose sans façon beaucoup de questions utiles. A destination des jeunes lecteurs qui n’ont pas encore plongé dans la littérature dystopique…

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *