Lectures

Il fallait que je vous le dise, Aude Mermilliod.

J’avais hâte de lire la nouvelle bande dessinée d’Aude Mermilliod dont j’avais beaucoup apprécié “Les reflets changeants”. 

On retrouve ici sa sensibilité et la douceur de son dessin pour évoquer des sujets poignants et subtils. Elle fait le choix de partager son expérience personnelle de l’avortement dans une première partie du livre puis d’évoquer sa rencontre avec Martin Winckler, médecin-auteur qui œuvre activement pour que le corps des femmes soit écouté et respecté notamment dans la pratique des avortements. 

J’ai un sentiment mitigé à l’issue de cette lecture : la partie sur l’expérience personnelle de l’auteure m’a touchée et fait réfléchir; la partie sur Martin Winckler dont je connais bien le travail ne m’a pas beaucoup apporté. 

Le sujet est grave – toujours politique et militant – et essentiel : si la BD permet de faire réfléchir un plus grand nombre de personnes c’est déjà un succès important. 

Je crois que j’aurais en fait préféré deux ouvrages séparés : un témoignage personnel plus long car c’est-ce qui m’a accrochée et me touche dans l’ouvrage et, pourquoi pas par ailleurs, une sorte de Martin Winckler illustré pour continuer à diffuser son propos… l’association des deux en un seul bouquin a diminué l’impact de la BD sur moi. Après, cela permet sans doute d’équilibrer le propos pour permettre à l’auteure de construire progressivement une certaine distance avec le sujet et le rendre encore plus universel. 

Le travail d’Aude Mermilliod me touche beaucoup et j’en voulais encore plus tout simplement 🙂 ils sont chiants ces lecteurs avides 😉  

Et vous, vous l’avez lu ? Vous avez aimé ? 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *