Lectures

Paradigma, Pia Petersen.

Malcolm (X) dit qu’il faut s’accrocher à son nom, que c’est plus qu’un nom, plus qu’un concept, c’est un logo. Il est la représentation de lui-même. Si Bronx n’était pas convaincu, il n’avait qu’à voir les esclaves qui avaient perdu leur nom en même temps que leur liberté et les prisonniers qui devenaient des numéros. Les pauvres n’ont quasiment plus de noms, on dit juste les pauvres. Il faut toujours revendiquer son nom.”

Laline est aussi Luna, hacktiviste indignée par le nombre croissant de pauvres aux États-Unis. Par le biais de son blog qui lui sert de plateforme pour parler aux foules, elle va lancer un projet fou : une marche silencieuse de pauvres le soir de la remise des Oscars. Le but, les rendre visibles et forcer le Président des États-Unis à instaurer une rente minimum pour chacun.

Dans un récit qui suit une grande quantité de personnages tournant autour du projet, l’auteure raconte les quelques jours avant la marche et le déroulé de celle-ci tout en y intégrant les “posts” de Luna pour défendre ses idées.
Le rythme est nerveux, le propos argumenté et tout a fait d’actualité. J’ai été prise par cette lecture, par des personnages très différents et par le sentiment d’urgence que l’auteur a su créer.
Je n’ai jamais lu un bouquin comme celui-là !

Merci @cunegondedelahaute pour cette très bonne idée de lecture!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *