Portrait de femme/ Mon héroïne

Portrait de femme : Ifemelu

Troisième portrait de femme de fiction qui m’ont nourrie : un personnage entre deux continents dans un roman d’apprentissage, Ifemelu l’héroïne d’Americanah de Chimamanda Ngozi Adichie

Jeune femme de la classe moyenne Nigériane, Ifemelu quitte Lagos et son amoureux Obinze pour poursuivre ses études et découvrir le monde. Arrivée chez une tante aux Etats-Unis, elle se découvre soudainement Noire dans un pays marqué par un racisme historique.
Le roman se construit autour des vies parallèles d’Ifemelu et d’Obinze, par des flashbacks navigant entre Lagos et les Etats-Unis : les souvenirs d’enfances nigérianes, la vie aux Etats-Unis ou au Royaume-Uni pour Obinze, le retour à Lagos…
Roman de l’émigration et du racisme mais aussi roman d’amour, ce livre complexe accompagne Ifemelu dans la construction réfléchie de son identité de femme.

En quoi Ifemelu est-elle un personnage féminin marquant ?
Ifemelu est pour moi la sœur universelle : celle dont tu comprends profondément les sentiments, dont le cheminement te nourrit autant qu’il te bouscule et celle qui reste toujours, de façon étonnante, un peu une étrangère. Celle qui traverse des épreuves qui ne te toucheront probablement jamais, dont tu écoutes le récit avec un mélange d’admiration et d’incrédulité, qui te fait grandir et réfléchir.

A qui conseiller cette lecture ?
A qui veut réfléchir en douceur mais sans concession à la construction des identités noires, au racisme et souhaite découvrir la classe moyenne Nigériane et ses tribulations.
Americanah est publié chez @folio_livres dans une traduction de Nathalie Castagné.

Et vous, connaissez-vous cette héroïne au regard incisif ?

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *