Lectures

L’art des ponts : Homo Pontifex, Michel Serres.

// EN VACANCES //

J’admire ceux, architectes, qui construisent ou écrivent en suivant un plan qu’ils disent avoir en tête. Je n’ai qu’un âne, quant à moi, dont l’entêtement tire à hue et à dia, mais en avant, quelquefois. Paresseux, je le retiens par la queue, mais il me traîne après lui. Je ne sais où il va, trottinant; le sait-il? A-t-il une connaissance que j’ignore ?

Un long chant d’amour aux ponts matériels ou spirituels qui relient les hommes et les idées ! Un monologue qui divague à plaisir où l’auteur raconte ce qui lui chante en inventant ses propres ponts…
J’ai bien aimé cette lecture dès que j’ai accepté de me laisser porter par les mots (parfois à voix haute). Il s’agit vraiment d’un texte où l’auteur se fait plaisir, et où le lecteur décide de le suivre ou pas.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *