Lectures

L’apprenti assassin (L’assassin royal 1), Robin Hobb.

// EN VACANCES //

Traduit de l’anglais par A. Mousnier-Lempré.

Est-il dans la nature du monde que toute chose aspire à un rythme, et dans ce rythme à une sorte de paix ? C’est en tout cas ce qu’il m’a toujours semblé. Tous les événements, aussi cataclysmiques ou bizarres soient-ils, se diluent au bout de quelques instants dans les habitudes de la vie quotidienne.

Lorsque l’on apprend l’existence du jeune Fitz, bâtard du Prince Chevalerie, un grand jeu tactique se met en place pour en faire un artisan de la défense des Six Duchés.
Haï par certains, utilisé par d’autres, le jeune enfant est séparé de sa mère et placé en apprentissage auprès d’une succession de personnages aux savoirs multiples. Le Roi a en effet choisi de faire de lui son Assassin.
Fitz devra se garder de bien des dangers, dépasser sa solitude, apprivoiser ses pouvoirs naissants et – surtout – bien choisir ses allégeances et ses amitiés dans un royaume qui n’hésitera pas à le sacrifier si nécessaire.

Un très bon roman d’apprentissage fantasy ! J’aimerai voir plus de personnages féminins à l’oeuvre… peut-être dans les tomes suivants ?

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *