Lectures

Mon territoire, Tess Sharpe.

Traduit de l’anglais par Héloïse Esquier.

La première fois que je vois Papa tuer un homme, j’ai huit ans. Je ne suis pas censée voir ça. Mais les dernières semaines depuis que Maman est morte, chaque fois que Tonton Jake s’absente, je suis complètement livrée à moi-même.”

La jeune Harley est la fille d’un Caïd dans l’Amérique semi-rurale. Sa mère est morte assassinée et son père l’éduque afin d’en faire à la fois une jeune femme indépendante et une arme fatale.
Dans un milieu masculin où violence, drogues et flingues sont le quotidien, on suit le parcours de cette jeune femme et son émancipation entre loyauté à sa famille et volonté de changer le cours de l’histoire.

Tension, rebondissements mais aussi sentiments et convictions : ce bouquin bien nerveux sait faire monter l’adrénaline du lecteur … rien de neuf ni dans la forme ni dans le fond mais une écriture très efficace et qui m’a permis de m’abstraire totalement du monde pendant quelques pages.

Bien sûr tout est très souligné, un peu façon série télévisée, l’héroïne est une sur-femme qui a tout prévu et manie les armes comme une déesse…mais garde un cœur tendre tout de même et reste attachée à son papa. Des clichés (comme dans de nombreux polars) qui ne m’ont pas empêchée de passer un bon moment donc !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *