• Lectures

    Ça raconte Sarah, Pauline Delabroy-Allard.

    “Ça raconte Sarah, sa beauté mystérieuse, son nez cassant de doux rapace, ses yeux comme des cailloux, verts, mais non, pas verts, ses yeux d’une couleur insolite, ses yeux de serpent aux paupières tombantes. Ça raconte Sarah la fougue, Sarah la passion, Sarah le soufre, ça raconte le moment précis où l’allumette craque, le moment précis où le bout de bois devient feu, où l’étincelle illumine la nuit, où du néant jaillit la brûlure. Ce moment précis et minuscule, un basculement d’une seconde à peine. Ça raconte Sarah, de symbole : S.” La narratrice élève sa fille seule et flotte dans une vie sur pilote automatique… jusqu’au jour où elle…

  • Lectures

    Caché dans la maison des fous, Didier Daeninckx.

    “Au cours des jours qui suivirent, Denise avait placé ses pas dans ceux du poète pour aller à la rencontre de ces êtres singuliers que la société ne voulait pas entendre, qu’elle voulait empêcher d’émettre d’insupportables vérités.” Durant l’occupation nazie Denis Glazer, jeune femme juive, trouve refuge à l’asile psychiatrique de Saint Alban en Lozère où sont également abrités le poète Eluard et son épouse Nusch. Deux médecins, Lucien Bonnafé et François Tosquelles, y font acte de résistance tout en inventant une nouvelle approche des malades sans entrave et dans l’échange. Découverte de la poésie pour la jeune femme, de l’art brut pour le poète et de l’Autre de façon…

  • Lectures

    Lune captive dans un œil mort, Pascal Garnier.

    “Chacun de son côté avait fait le tour de sa propre vie et constaté qu’arrivé à un certain âge, l’indépendance devient une sorte d’esclavage.“ Martial et Odette, retraités avec un peu d’argent, s’installent aux Conviviales – nouvelle résidence sensément paradisiaque du Sud de la France. Ici, on vous promet sécurité et divertissement.Enfin, pour l’instant il n’y a qu’eux et le gardien-jardinier donc forcément ce n’est pas trépidant… Mais passé les premiers moments et avec l’arrivée de quelques voisins tout cela pourrait aisément tourner à la fête ou bien au désespoir le plus dramatique ! J’ai été surprise par ce livre sans façon qui vous embarque dans une atmosphère de plus…

  • Lectures

    Debout payé, Gauz.

    “Entrés chômeurs dans ces bureaux, tous ressortiront vigiles. Ceux qui ont déjà une expérience du métier savent ce qui les attend les prochains jours : rester debout toute la journée dans un magasin, répéter cet ennuyeux exploit de l’ennui, tous les jours, jusqu’à être payé à la fin du mois. Debout-payé.“ Récit au vitriol et plein d’humour sans pincette d’une vie de vigile – noir, il va sans dire.Ici, le vigile observe, pense, persifle et s’émeut, enrage et philosophe. Il est le témoin d’un monde incohérent, mené par la consommation, et l’héritier de rêves et de combats de générations d’africains ayant rejoint la France pour changer leur avenir. J’ai aimé…

  • Lectures

    L’automne d’Apollinaire

    J’ai du mal à y croire mais demain ce sera déjà le début de l’Automne… alors pour ce #lundipoésie je reviens à mes classiques en vous proposant le poème “Signe” d’Apollinaire, une célébration incomparable de cette “saison mentale”. “Je suis soumis au Chef du Signe de l’AutomnePartant j’aime les fruits je déteste les fleursJe regrette chacun des baisers que je donneTel un noyer gaulé dit au vent ses douleursMon Automne éternelle ô ma saison mentaleLes mains des amantes d’antan jonchent ton solUne épouse me suit c’est mon ombre fataleLes colombes ce soir prennent leur dernier vol.“ Bon début de semaine à toutes et à tous !

  • Lectures

    Personne ne sort les fusils, Sandra Lucbert.

    “La société, qu’on le veuille ou non, nous rentre dedans. Répétitivement, elle s’incruste, elle nous pioche, elle grave en nous ses marquages.“ De Mai à Juillet 2019 se tient le procès de France Telecom Orange dont les dirigeants sont accusés d’avoir organisé sciemment la maltraitance des salariés, les conduisant parfois à la mort. Le procès est public, les comptes-rendus accessibles.L’auteure les a lu et a été saisie, glacée par le langage des accusés et de leur organisation : un langage froid, machinal où les individus n’existent plus en tant que tels. A ce premier choc s’ajoute la réalisation que le monde de la justice est également gangréné par ce langage…

  • Non classé

    Une rime pour Vigile

    Ça fait un petit moment que j’y pense et que j’ai envie de vous permettre de découvrir le livre “Vigile” de @hyamzaytoun si vous ne l’avez pas déjà lu.J’en avais fait la chronique en Juin dernier après une soirée @vleel_ magique en compagnie des éditions @le.tripodeC’est un récit bouleversant, simple et juste. Si cette lecture vous fait envie, je vous offre mon exemplaire.Si vous êtes intéressé(e)s manifestez-vous dans les commentaires avec … et c’est là qu’est le micro-défi sinon c’est pas drôle😉 : une phrase se terminant par un mot en “-ile” rimant donc avec Vigile. Vous pouvez en parler à vos ami(e)s, faire preuve d’inventivité ou de paresse; vous avez jusqu’à samedi prochain 18h…

  • Lectures

    La variante chilienne, Pierre Raufast.

    // EN VACANCES// “Pour répondre à ta question, il y a quelques cailloux que j’ai fini par jeter. Ils étaient trop pesants. Ils prenaient trop de place dans les pots. D’autres que je n’ai jamais ramassé : l’oubli est parfois salutaire. C’est sans doute pour cela que je suis encore sain d’esprit.” Un professeur en vacances d’été embarque avec lui une de ses élèves qui souhaite “se faire oublier” pendant quelques semaines. Ne voulant voir personne, ils s’installent à la campagne dans un coin isolé. Ils rencontreront néanmoins Florin, un homme ayant perdu la mémoire à 13 ans et tentant de fixer ses souvenirs en associant à chacun d’entre eux…

  • Lectures

    Arcadie, Emmanuelle Bayamack-Tam

    // EN VACANCES// “Ma lettre au monde, je l’ai déjà écrite : elle est enfouie six pieds sous terre, dans un pré en pente douce où les vaches paissent en tintinnabulant, et elle traversera le temps aussi sûrement qu’une sonde spatiale ; ma lettre au monde tient en quelques objets : une plume de geai, des coquillages, les effluves chyprés du parfum d’Arcady, une cigale en bakélite, et un noyau de pêche un peu alvéolé mais contenant en germe tout un été sans fin ; ma lettre au monde tient en quelques mots, que mes frères humains n’auront aucun mal à traduire, quoi qu’il soit advenu de la langue dans…

  • Lectures

    Vango T2, Timothée de Fombelle.

    “Le trouble ressenti par Vango prouvait que sa vie entière tenait dans sa vengeance. Ce désir le faisait avancer. Il continuer à vivre pour cela. Certaines très vieilles maisons tiennent encore grâce au lierre qui les détruit.”  La quête de Vango se poursuit et l’emmène dans les Etats-Unis des années 30 où il recroisera la route de ses alliés et celle de ses ennemis avant qu’ils ne soient tous de nouveau emportés dans la tourmente de la guerre. Le jeune héros devra se poser de grandes questions sur les souvenirs, la vengeance, l’amour et les liens qui comptent.  J’ai autant adoré que le premier tome, ce roman est pour moi un vrai plaisir de…