• Lectures

    La poésie de Joy Harjo

    Un #lundipoésie amérindien (et anglophone) avec la poésie de Joy Harjo dont j’ai découvert l’existence il y a peu en lisant son autobiographie Crazy Brave.Cette artiste poétesse, musicienne, activiste et enseignante est d’origine Creek. Elle est la première amérindienne nommée poète officielle des Etats-Unis (pour un “mandat” allant de 2019 à 2021) dans un contexte où la reconnaissance des violence faites aux amérindiens en est encore à ses balbutiements… J’ai lu ce recueil de poésie avec un grand plaisir, parfois à voix haute tant les textes semblent faits pour être chantés ou racontés. Je n’oserai pas me lancer dans une traduction sauvage c’est pourquoi je partage ici deux textes directement en anglais…

  • Lectures

    La poésie d’Alejandra Pizarnik

    Un #lundipoésie à la découverte des textes d’Alejandra Pizarnik, auteure Argentine torturée à la vie bien courte. Une poésie en prose qui semble lutter pour dire ce qui traverse l’esprit et le cœur avec clarté et honnêteté. J’ai sélectionné deux extraits du poème écrit en 1964 et qui donne son nom au recueil : Extraction de la pierre de folie. (C’est initialement le titre inquiétant d’un tableau de Hyeronimus Bosch). La traduction est de Jacques Ancet. “Je parle comme ça parle en moi. Pas ma voix qui s’efforce de ressembler à une voix humaine mais l’autre qui témoigne que je n’ai cessé d’habiter dans les bois.“ “Chaque heure, chaque jour, je voudrais…

  • Lectures

    La poésie d’Emilie Dickinson

    Un #lundipoésie fiévreux en compagnie d’Emily Dickinson, grande poétesse du XIXème siècle et personnage énigmatique de la littérature américaine… J’ai reçu ce livre pour Noël de la part de mon père qui doit être la seule personne qui m’offre des bouquins de poésie. Je connaissais déjà les textes et nous en avions parlé mais je n’avais pas de recueil.Et ce cadeau, accompagné de la phrase “C’est toujours le bon moment pour lire un poème d’Emily Dickinson non ?” m’a permis de replonger dans cette écriture. Il y a de nombreux poèmes que je trouve fantastiques mais à l’heure d’en choisir un à partager avec vous celui-ci s’est imposé. La traduction est de…

  • Lectures

    Les poèmes de Primo Levi

    Un #lundipoésie très fort avec les mots de Primo Levi dont j’aime énormément la poésie.Ce recueil, “A une heure incertaine”, rassemble ses textes poétiques de début 1943 juste avant son arrestation et sa déportation à Auschwitz à 24 ans jusqu’à la fin janvier 1987 peu de temps avant sa mort.Vous y retrouverez le fameux “Si c’est un homme” qui donne son nom au texte le plus connu de l’auteur mais également beaucoup de poèmes tournés vers la vie. J’ai choisi de vous partager le poème “Au commencement” (écrit le 13 août 1970 et traduit ici par Louis Bonalumi) dont j’ai retrouvé toute la force vitale en le relisant dernièrement. “Frères humains pour…

  • Lectures

    La poésie de Njabulo Ndebele

    Je découvre le poète Njabulo Ndebele grâce à l’anthologie “Poèmes d’Afrique du Sud” paru chez @actessud en 2001 en partenariat avec l’UNESCO.Un texte profondément marqué par l’histoire de son pays et dont la portée est universelle.Bonne découverte et bon début de semaine! “Allez-y en douceur avec moi de grâce doucement, tout doux;N’encombrez pas ma tête d’images apprises de mon passé;Laissez-moi d’abord l’éprouver:N’exposez pas mes rites sculptés au British Museum, ils disent bien peu de chose;Laissez-moi d’abord les éprouver.C’est le conte de fées en moi le livre d’histoire qui est le vrai conte de mon être.Allez-y en douceur avec moi, de grâce doucement, tout doux.”

  • Lectures

    Cinq poètes du Grand Nord

    Pour continuer de lire l’hiver en poésie je me suis plongée dans cette anthologie “Cinq poètes du Grand Nord”. J’y ai retrouvé avec bonheur Tomas Tranströmer dont la lecture est un plaisir sans cesse renouvelé.J’y ai également découvert Pentti Holappa, poète finlandais, dont j’apprécie la simplicité et que je souhaitais vous faire découvrir par le poème qui donne son titre au recueil. “Le bonheur est éphémère, mais il renaît sans cesseOn enterre les déceptions, et l’illusion repousse.Elle fleurira demain.Dans mon coeur je fais pousser pour toides tulipes, des jacinthes, des flammes de bougiepour toi qui es un million.Le cœur est un symbole, la fleur ne l’est pas, elle est faite…

  • Lectures

    Les poèmes de Jules Laforgue

    Un #lundipoésie avec un poème qui colle le tournis pour célébrer “L’hiver qui vient” de Jules Laforgue.Ce poète français né en Uruguay ne vivra que 27 ans avant de mourir de phtisie. Il aura durant sa courte vie réussi à la fois à être le lecteur particulier d’une impératrice francophile de 71 ans et d’écrire des vers plein de spleen, d’énergie et de symboles.Je me souviens encore avoir appris des extraits de ce poème en particulier au collège et de m’être lancée dans des déclamations au fond de mon jardin tellement ces mots me semblaient faits pour rouler dans la bouche… Je vous en partage ici à peine la première moitié et…

  • Lectures

    Haiku

    Un #lundipoésie autour des haïku ces formes courtes venues du Japon qui nous permettent en quelques lignes d’évoquer la puissance de l’instant. Je partage avec joie cette anthologie qui présente une sélection principalement japonaise et y intégre les textes d’auteurs occidentaux inspirés par cette forme. “Ce matin l’automne –dans le miroirle visage de mon père“Murakami Kijô “La nuit tombe – trop sombrepour lire la page,Trop sombre“Jack Kerouac “Les petits poissons blancsne dirait-on pas tout à faitl’esprit de l’eau qui court?“Konishi Raizan “Soir calmeSeul avec la femme aiméeje connais l’étendue de la douceur“Louis Calaferte Et un dernier, anonyme et fripon, pour commencer la semaine avec l’oeil qui pétille… “Lassée que chaque nuitil s’y…

  • Lectures

    Les poèmes d’Omar Khayyam.

    Un #lundipoésie philosophique et épicurien avec Omar Khayyam. Ce poète et scientifique persan a écrit une série de “rubaï’yat” des quatrains méditatifs dont la traduction (aléatoire et parfois empilées du persan à l’anglais puis de l’anglais au français) et l’interprétation sont sources de débats intenses.On peut faire le parallèle avec les Pensées de Pascal dont on se demande toujours si elles sont toutes de lui. Les quatrains sont néanmoins un vrai plaisir de lecture et de réflexion! Sans plus attendre, je vous en partage un pour bien débuter la semaine.Il me semble qu’un peu de zen ne nous ferait pas de mal… “Combien de temps m’affligerai-je de ce que j’ai fait ou…

  • Lectures

    La poésie d’Albane Gellé

    Un #lundipoésie avec un air de déjà vu je l’avoue… j’avais envie de piocher un autre texte dans cette belle anthologie !Cette fois-ci c’est un poème d’Albane Gellé que je voulais vous faire découvrir pour bien commencer la semaine et le mois de Décembre. “Entre le cœur et les poumons, une clairière,Un abri pour la lumière, ne t’inquiète plusJe vais ouvrir la petite cage, sansPrécipitation, délivrer l’eau du grand barrage.Côté racines c’est du solide, je ne suis pasUne poupée russe, pardon, je t’aime,Me voilà bien revenueAux jours d’ici, à danser vivre et tournoyer,Légère , oiseau, soleil, soleil.”