• Lectures

    Population 48, Adam Sternbergh.

    Traduit de l’anglais par Charles Bonnot. “C’est déjà assez difficile de vivre avec ce que vous avez fait, c’est incommensurablement plus dur de vivre en sachant que vous avez fait quelque chose, sans savoir ce que c’était exactement.“ Dans une petite ville isolée du fin fond du Texas se retrouvent des criminels ou des témoins en danger qui ont choisi de faire effacer une partie de leur mémoire pour prendre un nouveau départ. Ils ne savent plus qui ils sont et, en rejoignant cette communauté, acceptent de n’avoir aucun échange avec l’extérieur. Ils savent également que s’ils partent ils ne pourront pas revenir.La bourgade était relativement paisible jusqu’à ce qu’un…

  • Lectures

    Un cri sous la glace, Camilla Grebe.

    Traduit du suédois par Anna Postel. “Tous ceux qui affirment que l’on est malheureux parce que l’on en attend trop de la vie ont tort. Je n’ai jamais rien attendu de la vie, je ne m’attendais pas à être heureuse, riche ou brillante. Pourtant j’éprouve aujourd’hui une déception que je ne parviens pas vraiment à décrire. Elle ne se laisse pas définir, dépasse ce que les mots peuvent exprimer. Peut-être est-elle plus grande que moi. Peut-être est-ce moi qui habite cette déception et non l’inverse. Comme si elle était une maison dans laquelle je me trouvais enfermée. L’une des explications, bien entendu, est que je ne peux plus faire confiance…

  • Lectures

    Six fourmis blanches, Sandrine Collette.

    “Aujourd’hui nous avons trente mille pas devant nous. Si tu ne vois que ces trente mille pas, autant t’asseoir et abandonner tout de suite. Mais si, quand tu fais un pas, tu conçois qu’il n’en reste plus que vingt-neuf mille neuf cents quatre-vingt-dix-neuf, puis vingt-huit mille, vingt-cinq, et qu’à un moment il en restera moins à faire que tu en as déjà fait, alors tu comprendras que cela vaut la peine d’avancer.“ Six randonneurs se rencontrent et se lancent dans une aventure intense, gravir un sommet montagneux et enneigée en Albanie accompagné par un guide. Ils sont débutants et aiment l’idée de se lancer un défi. En parallèle, le sacrificateur…

  • Lectures

    L’ombre de la baleine, Camilla Grebe.

    Traduit du suédois par Anna Postel. “Ma mère parle toujours trop. On dirait que les mots jaillissent de sa bouche sans passer par son cerveau. Comme des oiseaux qui s’échappent d’une cage.” Les corps de jeunes hommes sont repêchés au large de Stockholm. Un adolescent rebelle est poursuivi par un dealer dont il a “perdu” la cocaïne disparaît et se planque sur une petite île où il s’est fait embaucher comme auxiliaire de vie. Sa mère le recherche éperdument. Les enquêteurs en charge de ces dossiers sont tous les deux à une période critique de leur vie qui les amène à s’interroger sur les liens familiaux.Le livre est structuré en…

  • Lectures

    La fille sans peau, Mads Peder Nordbo.

    Traduit du danois par Terje Sinding. “Ce qu’il était venu chercher à Nuuk entre les fantômes de son père, de Tine et d’Emily, c’était peut-être ça. Une façon de rompre avec tout, de se frayer un chemin à travers les débris de sa vie… Quelque chose de nouveau. Une lueur de vie. Une énergie retrouvée.“ Au cœur du Groenland on découvre un corps pris dans la glace et en parfait état. Le lendemain le corps a disparu et l’agent de police qui le gardait est retrouvé mort éviscéré à l’aide d’un couteau traditionnel. Ce crime résonne particulièrement car, 40 ans plutôt, des hommes suspectés d’abuser de leurs filles ont été…

  • Lectures

    Une famille presque normale, M. T. Edwardsson.

    Traduit du suédois par Rémi Cassaigne. “Je me suis endormi avec une grosse boule dans la poitrine à cause du fossé qui s’était creusé entre Stella et moi, entre ceux que nous étions jadis et ceux que nous étions devenus, entre les images que j’avais de nous et la réalité telle qu’elle se présentait aujourd’hui.“ Une jeune femme de 18 ans est accusée de meurtre. Le livre rapporte en trois parties comment cet événement va à la fois faire imploser et revivre une famille : le père, pasteur de son état, la mère avocate et l’adolescente en question. J’ai trouvé ce polar très agréable à lire : il y a…

  • Lectures

    Sous les eaux noires, Lori Roy.

    Traduit de l’anglais par Valérie Bourgeois. Une mère de famille revient dans sa ville natale suite à son divorce. Elle y retrouve son histoire personnelle et familiale torturée.Son père – directeur d’une maison de redressement – est depuis toujours accusé par certains d’avoir battu, parfois à mort certains de ses pensionnaires. Sa famille vit en dehors de la ville tout en étant le sujet constant des conversations du voisinage. Quant à elle, sa vie personnelle est marquée par sa disparition alors qu’elle était adolescente, événement qui a totalement infléchi le cours de sa vie.Alors qu’elle tente de se réapproprier sa vie et sa ville, la disparition d’une jeune femme puis…

  • Lectures

    Tempêtes, Andrée A Michaud.

    A paraître en France début Janvier 2020. Bon. Ça va être compliqué de vous brosser en quelques mots le principe de ce livre… Je ne pense pas en avoir saisi le sens au moins jusqu’aux deux tiers. Et après, cela reste confus. Grosso modo le livre est un roman noir marqué à la fois par la violence des éléments naturels (tempête de neige, orages, feu de forêt…) et par les hallucinations des personnages dont on ne sait si elles sont provoquées par une force maléfique ou par leur propension à boire plus que de raison. Le récit est structuré en deux temps: le premier suit une femme venue habiter dans…

  • Lectures

    Sacrifices, Ellison Cooper.

    Traduit de l’anglais par Cindy Colin Kapen. Une neuroscientifique spécialisée dans le comportement des psychopathes et travaillant pour le FBI (elle a déjà traversé son lot d’épreuves dans le tome 1 de cette série) enquête sur un charnier découvert dans une forêt. Dans un contexte où son département fait l’objet de pressions et où un psychopathe anonyme et bien placé lui propose son aide, la jeune femme n’est pas au bout de ses peines… Tout ceci donne un polar ultra-nerveux aux rebondissements multiples et aux personnages variés. Le lecteur n’a pas de répit et tourne les pages en se demandant où tout cela va mener!Ce rythme intense est parfois un…

  • Lectures

    Notre part de cruauté, Araminta Hall.

    Traduit de l’anglais par Paul Benita. Un homme emprisonné pour meurtre raconte son histoire : fils d’une mère alcoolique, enfant placé, jeune homme aux carences affectives, sa vie change totalement le jour où il tombe amoureux d’une jeune femme. Avec elle, l’amour et la dépendance se mélangent, accrus par un jeu sexuel fondé sur le sentiment de toute puissance.Deux êtres qui se pensent à part et suivent leurs propres règles… à moins que, et c’est là toute l’idée du livre, cette relation ne soit profondément déséquilibrée et que l’un des deux y “croit” plus que l’autre. Cette lecture m’a laissée perplexe. Au fur et à mesure des pages je me…