Lectures,  Photographie

Femmes photographes

Pour ce #jeudiphotographie, je vous parle d’un livre qui fusionne deux sujets qui me passionnent : la photo et la condition féminine pardi !
Une amie qui me connaît bien m’a un jour offert le beau (et intelligent) livre de Federica Muzarelli : Femmes photographes: émancipation et performance (1850-1940) paru chez Hazan.

Ce bouquin raconte comment des femmes en Occident (tenues dans un rôle trop souvent réducteur au XIXème) se sont emparées de ce medium (lui aussi cantonné dans le rôle d’un “sous” quelque chose, sous-peinture par exemple) pour en faire un lieu d’expression novateur. Se servant souvent d’elles-mêmes (et c’est là le lien avec mon précédent #jeudiphotographie) ou de leur entourage féminin comme sujets, elles inventent de nouvelles identités.
Déguisements, théâtralisations mais aussi nus audacieux et “happenings” autour du corps font de leurs œuvres un manifeste que je trouve passionnant.

Le bouquin en lui-même est donc un essai, illustré par des reflexions sur des femmes photographes telles que la comtesse de Castiglione, Hannah Cullwick, Julia Margaret Cameron ou encore Claude Cahun… Je n’ai pas encore trouvé de livres qui parlent de femmes photographes non-occidentales, si vous en connaissez je suis plus que preneuse !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *