• Axion Esti
    Lectures

    Axion Esti, Odysseus Elytis.

    Un #lundipoésie sous le soleil et le vent grec avec Odysseus Elytis et son recueil saisissant Axion Esti publié @editions_gallimard dans une traduction de Xavier Bordes et Robert Longueville. Je vous ai sélectionné plusieurs extraits mais chaque lecture m’ouvre de nouvelles voies et de nouvelles images mentales. Je vous conseille de feuilleter longuement ce recueil. La Passion (III)“(…) Mais quant à moi,À part le thym dans les fléchettes du soleil je n’ai rien su trouverEt à partL’étincelle d’eau dans ma barbe insoumise je n’ai rien sentiMais rêche j’ai posé ma joue sur le grain le plus rêcheDe la pierrePour des siècles et des siècles.J’ai somnolé longtemps dessus dans l’anxiété du jour qui va venirExactement…

  • Tomates de septembre
    Lectures

    Tomates de septembre, Karina Borowicz.

    Un #lundipoésie avec une découverte faite dans les rayons @librairie_la_flibuste : Tomates de septembre de Karina Borowicz, une édition bilingue traduite de l’anglais par Juliette Mouïren et publié Cheyne Editeur. Je découvre cette poétesse totalement par hasard et je suis heureuse de voir qu’une fois de plus, il y a dans le monde des personnes que je ne connais pas et qui, pourtant, me parlent intimement.Je vous partage un poème dans sa version bilingue et je vous encourage à aller en lire d’autres 😊 (notamment celui qui donne son titre au recueil) A small notebook“Everyone is still asleepExcept the women of the houseWriting pages no one will readAbout how falling snowVeiled the scarred faceOf a…

  • La nudité de la vie
    Lectures

    La nudité de la vie, Sophia de Mello Breyner Andresen.

    Traduit du portugais par Michel de Chandeigne.@editions_chandeigne Un #lundipoésie portugais avec les mots magiques de la poétesse Sophia de Mello Breyner Andresen dans cette anthologie qui m’a beaucoup émue. De la clarté, du soleil , des sentiments à vifs et quelque chose qui respire le grand large…Je vous partage ici deux courts poèmes dans leur traduction mais le recueil est bilingue et j’aimerais bien les entendre lus en portugais. Biographie“J’ai eu des amis qui mouraient, qui partaientD’autres brisaient leurs visages contre le temps.J’ai haï ce qui était facileJe me suis cherchée dans la lumière, dans la merDans le vent.“ La Maison“La maison que j’ai aimé a été détruiteLa mort chemine dans la…

  • James Sacré
    Lectures

    La poésie de James Sacré

    Un #lundipoésie comme une révélation avec les poèmes de James Sacré que je découvre juste. C’est encore un heureux hasard provoqué par ma médiathèque qui m’a fait lire ces derniers jours le recueil “Figures qui bougent un peu”.Quelle claque que cette écriture !Elle est simple, claire, instantanément compréhensible et évocatrice pendant que les mots suivent un rythme oral et un chemin cabossé qui leur est propre.Je suis encore saisie de cette rencontre, je n’avais jamais entendu parler de cet auteur. Je vous partage ici un extrait du poème “Figure 23” “(…) C’est l’ennui avec un poème que c’est pas moyen d’être précis dedansQu’on le sait déjà quand on commence à l’écrire d’ailleursEst-ce…

  • Le roman inachevé
    Lectures

    Le Roman Inachevé

    Un #lundipoesie en compagnie de Louis Aragon dont je feuillette toujours régulièrement “Le Roman Inachevé” publié en 1956.Ce matin, j’ai relu le poème “Est-ce ainsi que les hommes vivent ?” qui me saisit toujours autant.Je vous en partage un cours extrait et je vous souhaite une bonne semaine. “(…)Cœur léger cœur changeant cœur lourdLe temps de rêver est bien courtQue faut-il faire de mes joursQue faut-il faire de mes nuitsJe n’avais amour ni demeureNulle part où je vive ou meureJe passais comme la rumeurJe m’endormais comme le bruit. (…)“

  • Résister en dansant
    Lectures

    Résister en dansant

    Un #lundipoésie chippewa avec le recueil “Résister en dansant” de la poétesse Kimberly Blaeser. Il est traduit de l’anglais par Béatrice Machet et publié aux Éditions des Lisières en format bilingue. Ce recueil m’a tout de suite attirée et il m’a pourtant été difficile de le lire. J’ai trouvé l’écriture ardue que ce soit en anglais ou dans la traduction française. Les notes de bas de page sont essentielles pour comprendre les principes et les termes anishinaabeg utilisés et donnent de la profondeur au texte.Je vous propose deux courts extraits de poèmes pour vous donner envie de feuilleter ce recueil. On the dignity of gestures“Remember hands, ungloved and notched by life. Watch…

  • Dearly New Poems
    Lectures

    Dearly, new poems, Margaret Atwood.

    Un #lundipoésie avec le fantastique bookclub d’@palir_au_soleil que j’ai la joie d’animer ce mois-ci autour de Margaret Atwood !J’ai lu le dernier recueil de poème de cette auteure prolifique : Dearly : New poems publié @eccobooks Gravitant autour de la fuite des jours, de la perte de ceux qu’on aime, de la vieillesse et des souvenirs de l’enfance, on y retrouve certains des thèmes favoris de l’auteure. Le recueil est dédié à son mari et compagnon de plus de 40 ans.J’ai aimé y retrouver son franc-parler parfois brutal, sa bizarrerie et son imagination fertile, ses inquiétudes politiques et environnementales. Ce ne sont pas des textes gais et ils sont assez inégaux mais dans l’ensemble,…

  • Denise Levertov
    Lectures

    Les poèmes de Denise Levertov

    Un #lundipoésie incroyable et une découverte faite grâce @annaayanoglou que je remercie du fond du cœur ! Je viens de me plonger dans l’univers poétique de Denise Levertov, auteure britannique et américaine, grâce à la traduction de Jean Joubert à l’Atelier des Brisants.Je vous partage un poème qui me semble parfait pour la saison et dont j’aime particulièrement la force d’évocation : “Le lit”. “Nous sommes une prairie où bruissent les abeilles,l’esprit, le corps sont presque confonduslorsque le feu s’avive dans le poêleet que nos yeux se ferment,et que, bouche à bouche, blottisdans la tiédeur de la laine,nous dormons comme dorment les chevaux dans l’herbage,à l’unisson. Pourtant l’automne froidenserre notre lit, et pourtant tout…

  • Un verre d'eau glacée
    Lectures

    Un verre d’eau glacée de Carl Norac.

    Un #lundipoésie avec un recueil de poèmes publié chez Le Taillis Pré : Un verre d’eau glacée de Carl Norac. Vous connaissez sans doute Carl Norac pour ses très chouettes et très nombreux albums jeunesse (si ce n’est pas le cas, filez vous régaler 😊) et je vous avais également présenté son très beau recueil de poèmes pour enfants.Aujourd’hui, ce sont des textes un peu différents que je vous propose : une sorte de méditation sur le monde, ses beautés fugaces, ses détails si riches mais aussi la solitude de celui qui l’observe. Le ton est plus grave mais l’émerveillement reste le même. Pour vous donner envie de le lire je vous…

  • Nuit de foi et de vertu
    Lectures

    Nuit de foi et de vertu, Louise Glück.

    Edition bilingue, traduction de l’anglais par Romain Benini.Editions Gallimard C’est le retour du #lundipoésie après plusieurs semaines d’abandon, dévorées par le travail et les obligations.J’avais envie de partager avec vous les mots toujours vibrants de Louise Glück, poétesse américaine dont j’ai découvert l’œuvre il y a peu de temps et qui me touche beaucoup. Je vous propose un extrait du poème “Aventure” dans le texte original puis dans la traduction de Romain Benini. “Here the vision ended. I was in my bed, the morning suncontentedly rising, the feather comfortermounded in white drifts over my lower body.You had been with me—there was a dent in the second pillowcase.We had escaped from death—or was…