Pensées

Livres tendres et heureux ?

Il y a quelque chose qui me tarabuste régulièrement en littérature… si si, je suis tarabustée je vous assure ! 

Ce qui me préoccupe c’est que le bonheur et la tendresse ne seraient pas des sujets suffisamment fertiles pour susciter de bons romans. J’ai une tendance naturelle à le croire et cela d’autant que tout soupçon de mièvrerie m’insupporte. 

Cela vient pourtant à l’encontre d’une de mes convictions profondes : l’idée qu’il est possible d’aller loin dans la vie en faisant preuve de gentillesse et de bonté. 

Si l’on peut mener une vie passionnante et aventureuse, et donc digne d’un roman 😉, en se comportant de façon aimable et bienveillante alors pourquoi diable n’y a-t-il pas plus de romans sur les destinées des gens heureux ?! 

Auriez-vous, par miracle, des histoires heureuses à l’écriture singulière à me faire découvrir ? Des arguments à m’opposer ? 

Pour illustrer ce sujet j’ai choisi le très court livre “Congratulations, by the way: Some Thoughts on Kindness” de George Saunders. Un discours prononcé à la cérémonie des diplômes d’une université américaine et qui souligne l’importance des actes de bonté pour mener une vie stimulante et nourrissante. 

“Find out what makes you kinder, what opens you up and brings out the most loving, generous, and unafraid version of you—and go after those things as if nothing else matters. Because, actually, nothing else does.”  

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *