Lectures

Des hommes justes, Ivan Jablonka.

Le patriarcat ne suggère aux hommes qu’une palette très restreinte de sentiments : respect pour la fonction-femme, mépris pour la femme impure. C’est aux hommes de s’arracher à cette pauvreté d’âme.”

Dans cet essai qui agrège quantité d’informations (anecdotiques ou finement documentées) Ivan Jablonka tente de peindre l’histoire du patriarcat dans le monde, ses effets sur la vie des femmes, les étapes du féminisme et une proposition de réflexion sur ce que pourrait devenir une masculinité moins nocive pour les siècles à venir.

Si l’intention est louable et l’effort touchant, cette lecture m’a à la fois exaspérée (les portes ouvertes enfoncées, les anecdotes utilisées sans rigueur pour étayer un argument un peu rapide, une vision européenne qui essaie d’avoir l’air universaliste…) et ennuyée (j’ai vraiment du faire un grand effort pour aller jusqu’au bout).

J’ai été plus intéressée – mais c’est relatif – par la dernière partie qui rapporte les convictions de l’auteur et sa volonté de déconstruire un modèle dont il est nécessairement partie. J’ai trouvé cela plus sincère et cet angle personnel avait au moins l’avantage de ne pas nécessiter de justifications historiques parfois un peu légères.
Bref, une lecture qui ne m’a pas convaincue. 🙁

Livre lu dans le cadre du #grandprixdeslectriceselle2020

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *