• Lectures

    Biblio des Confins #5

    On ne m’arrête plus : voici ma cinquième contribution à la #bibliodesconfins (initiative chaleureuse, littéraire et vocale lancée par @alremacle) ! Ce coup-ci j’ai décidé de vous lire un texte de Richard Brautigan, un auteur américain fabuleux : il est totalement zinzin et totalement juste. Et il est un des rares à savoir me faire rire et m’émouvoir dans un même mouvement.Le texte est extrait du recueil “La vengeance de la pelouse” qui rassemble de brefs épisodes mêlant émotion, absurdité et sincérité. La traduction est faite par Marie-Christine Agosto. Je ne peux que vous conseiller la lecture de cet auteur… et de batifoler sur le SoundCloud de la #bibliodesconfins !

  • Lectures

    La Biblio des Confins #3

    Allez hop, ma dernière lecture à voix haute ayant eu l’air de trouver des oreilles,  je persiste donc et je m’attaque à du lourd!  Pour cette troisième contribution à #labibliodesconfins (une idée généreuse @alremacle ) j’ai choisi de lire un extrait d’un de mes livres fétiches : les Mémoires d’Hadrien de Marguerite Yourcenar.  Ce livre est pour moi une source d’inspiration et de réconfort depuis plus de vingt ans, à la fois une sorte d’oracle et de pilier qui ne cesse de me nourrir.  J’aurais pu en lire des pages et des pages à voix haute tant la langue est belle et le propos profond mais, pour ne pas vous…

  • Lectures

    La Biblio des Confins #2

    Je poursuis mes contributions à #labibliodesconfins (une bien belle initiative de @alremacle ) !L’idée est toujours de lire à voix haute des passages de livres inspirants, livres refuge ou livres aventureux pour partager et faire croître nos imaginaires… J’ai choisi pour ce deuxième enregistrement de vous lire un autre auteur Italien : Antonio Tabucchi.J’ai choisi un des courts textes de son recueil “Rêves de rêves” (traduit de l’italien par Bernard Comment). J’aime beaucoup l’idée de ce recueil qui raconte les rêves de peintres, musiciens ou écrivains célébres imaginés par Tabucchi. J’ai choisi pour vous le rêve imaginaire de Robert Louis Stevenson. Une fois de plus n’hésitez pas à me dire si c’est agréable (ou…

  • Lectures

    La biblio des confins

    Grâce à une superbe initiative de @alremacle j’ai le plaisir de contribuer à #labibliodesconfins ! L’idée est de lire à voix haute des passages de livres inspirants, livres refuge ou livres aventureux pour partager et faire croître nos imaginaires… J’ai choisi d’y participer en vous lisant un passage du livre “Les villes invisibles” d’Italo Calvino (traduit de l’italien par Jean Thibaudeau). J’ai découvert ce livre cet été sous le soleil de l’Ardèche et il m’a autant fait réfléchir que rêver. J’y suis revenue ces derniers jours pour m’évader du quotidien. C’est une première expérience pour moi qui adore les voix et les livres. J’espère que cela sera agréable à écouter et que vous aurez…