• Lectures

    La fatigue du matériau, Marek Šindelka.

    Traduit du tchèque par Christine Laferrière.Editions Syrtes “D’une manière ou d’une autre, c’était trop : cette maison étrangère, le fleuve, cette pierre gelée dans la terre, l’odeur de ces feuilles, ce bout de bois, la manche humide, ce vent terrible qui mordait de plus en plus profondément dans son corps et contre lequel il était tout à fait impuissant. D’une manière ou d’une autre, c’est trop, se dit-il, et tout s’embruma un moment.“ Deux frères fuient leur pays de façon clandestine. On ne sait pas très bien d’où ils partent avec l’Europe comme ligne de mire mais on les suit dans cette épopée violente et puissamment intemporelle.Ils ont peur, ils…