Lectures

La Beauté en poésie

Un #lundipoésie d’anthologie avec, une fois de plus, @editions.bruno.doucey qui n’ont pas leurs pareilles pour “chanter la vie”.
105 poèmes ou extraits qui célèbrent la vie, merveilleuse ou vengeresse : un ouvrage dans lequel piocher et picorer selon les humeurs avec toujours des mots qui font mouche.
Bien sûr cela a été très dur de sélectionner un seul texte… je vous conseille vraiment d’aller consulter ce bouquin !
J’ai finalement choisi un poème de Mordechai Geldman, un poète israélien contemporain que je ne connaissais pas.

Le Corps
Traduit de l’hébreu par Emmanuel Moses.

Un corps athlétique bronzé et lisse
Dont la peau resplendit comme un pruneau mouillé
Et dont les muscles sont robustes et souples
Est en ce moment l’objet de mon désir
Au fur et à mesure que je vieillis et que mon heure approche
Ce corps amplifie mon désir
Au fur et à mesure que mon corps s’amoindrit
Mon imagination s’y cramponne avec plus de ferveur
Car il est sublime comme un dieu qui se refuse
Plus il est absent
Plus l’âme languit après lui
Car elle n’accepte pas de porter
Le vêtement de peau froissé et tâché
Que lui a destiné la vieillesse
Avec une stupidité dangereuse elle ne se résigne pas
A l’inévitable
Et préfère la beauté de la peau à celle de la lumière
.”

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *