Lectures

Les haikus de Bashô

Encore un #lundipoésie qui s’émerveille devant des haïkus, que voulez-vous c’est une marotte qui ne s’épuise pas…
Aujourd’hui je vous parle des textes de Bashô, poète japonais du XVIIème siècle, considéré comme un des maîtres de cette forme d’écriture.

Ce recueil bilingue (je ne lis pas le japonais ce qui ne m’empêche pas de m’émerveiller devant les prouesses des traducteurs) présente l’intégrale de ses haïkus et leur version française par Dominique Chipot et Makoto Kemmoku. Je suis toujours saisie de voir comment ce qui a été ressenti il y a cinq siècle peut m’émouvoir.

“Pieds lavés,
Je m’endors pour une courte nuit
Tout habillé


Avec de jeunes feuilles
J’aimerais essuyer
Vos gouttes de larme


“Pays natal –
En cette fin d’année je pleure
Mon cordon ombilical


Solitaire nuit d’automne
Brisée
Par des conversations

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *