Lectures

Les chemins de la haine, Eva Dolan.

Traduit de l’anglais par Lise Garond.

Zigic remarqua quelques hommes en costume parmi les habitués, des anglais sans doute, qui s’arrêtaient un instant boire un verre et se faire tailler une pipe avant de rentrer à la maison. Mais dans le brouhaha des conversations dominait un mélange de polonais, de lituanien et de letton, et les autochtones semblaient savoir qu’ici, ils n’étaient pas vraiment chez eux.

A Peterborough, dans le centre de l’Angleterre, un homme vient d’être brûlé vif dans un abri de jardin. Les deux enquêteurs chargés de l’affaire l’identifient assez vite, il s’agit d’un travailleur émigré estonien. Au cœur de cette ville sinistrée par la crise économique, les travailleurs émigrés sont nombreux et suscitent haine et mépris. L’enquête nous fera plonger dans l’univers sans pitié et sans morale des vendeurs de sommeil, tenanciers de bar à tendance proxénète et patrons de chantiers esclavagistes.

Un polar d’ambiance bien sombre et très réaliste dont j’ai beaucoup apprécié la lecture. A ne pas lire les jours de cafard ou de perte de foi en l’être humain par contre hein, ça ne va pas vous remonter le moral…

Merci @papiercrepon pour cette idée de lecture !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *