Lectures

Strangers and cousins, Leah Hager Cohen.

Every healthy person hungers. To know things for himself. Form his own questions, test his own ideas. Funny how a person’s own family is often the first to punish him for that.”

Quatre jours avant le mariage de leur fille aînée avec sa compagne, les Blumenthal se préparent à accueillir la cérémonie dans leur maison. Rejoint par la grand-tante Glad vieillissante incarnation de la mémoire de la maison, ils sont sur le point de prendre une décision importante pour leur famille.
Le récit rapporte la frénésie des ces préparatifs, le croisement des générations, la force et le poids des liens familiaux ainsi que les réflexions de chacun sur ce qui crée une “communauté”, qu’elle soit familiale, religieuse, amicale ou artistique.

J’ai beaucoup aimé le début de ce livre et les descriptions tellement juste du bordel d’une grande maisonnée avant les festivités. La chaleur qui en émane m’est familière et les personnages rapidement brossé m’ont convaincue.
Malheureusement le livre n’a jamais dépassé ce stade pour moi… rien de surprenant, rien de plus fort non plus. J’ai été déçue par la sorte d’angélisme dans les situations : tout le monde est gentil, tout le monde se pose des questions mais l’ensemble reste assez mou.
Bref, c’était une lecture agréable mais assez poussive…

Merci @clajalit et @sosos_books_moods_and_more pour vos posts qui m’ont donné envie de découvrir ce roman ! Et @madame.tapioca dont j’ai lu la chronique ensuite et avec qui je suis finalement assez d’accord 😂

Le livre est publié en français chez @actessud sous le titre Des gens comme nous.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *