• La fille du fermier
    Lectures

    La fille du fermier, Jim Harrison.

    Traduit de l’anglais par Brice Mathieussant.Editions Folio “Elle croyait percevoir une sorte d’esprit en certaines créatures ou dans certains lieux, mais elle n’était sûre de rien pour les humains qui, selon ses manuels d’histoire, avaient un sombre passé d’assassins.“ Brusquement embarquée dans le Montana par ses parents, une petite fille découvre la solitude et les grands espaces. Elle a pour ami un vieux fermier, son cheval et son chien. Elle grandit en elle-même et se forge un caractère indépendant.Un événement brutal va faire douloureusement sortir la fille du fermier de l’enfance et basculer dans un désir de vengeance. Il est difficile de raconter ce qu’il se passe réellement dans ce…

  • Darktown
    Lectures

    Darktown, Thomas Mullen.

    Traduit de l’anglais par Anne-Marie Carrière.Editions Rivages “Eux qui avaient survécu jusqu’à l’âge adulte grâce à leur prudence et à leur discrétion, étaient tenus de patrouiller dans Darktown d’un pas lourd, dos droit et menton relevé, alors qu’ailleurs, en civil, ils devaient se faire tout petits, voire transparents.“ Atlanta en 1948 : la ségrégation bat son plein lorsque la ville décide de se doter d’une équipe de policiers noirs. Sans voiture officielle et sans le droit de procéder à une arrestation, ces hommes tentent de réguler un des quartiers noirs de la ville et ce sans se faire brutaliser ou tuer par des blancs. Mais quel polar passionnant ! Une…

  • Petite tortue
    Lectures

    Petite tortue, Abigail Padgett.

    Traduit de l’anglais par Danièle et Pierre Bondil.Editions Rivages Un jeune enfant maya est empoisonné. Alors qu’il est soigné à l’hôpital Bo Bradley essaie de trouver ses parents. Sa mère, chanteuse à Tijuana, l’avait secrètement fait garder aux États-Unis par des amis pour le protéger. Je dois vous avouer un truc qui m’a bien énervée ! Sur la quatrième de couv’, il est annoncé comme la 5ème roman d’Abigail Padgett et j’ai du coup compris la cinquième enquête de Bo Bradley. Raison pour laquelle je ne le lis que maintenant en espérant finir l’année avec ce cycle. Mais en fait il s’agit de sa 3ème enquête! C’est explicite dans le…

  • Le grand silence
    Lectures

    Le grand silence, Jennifer Haigh.

    Traduit de l’anglais par Janique Jouin-de-Laurens.Editions Gallmeister Boston, 2002. L’Église catholique va de scandale en scandale. Les prêtres accusés de pédophilie semblent se multiplier et l’opinion publique se met à regarder ces hommes influents comme des prédateurs en puissance.Lorsqu’un de ses frères – prêtre populaire – est à son tour accusé, une jeune femme qui se tenait sciemment à distance de sa famille revient “mener l’enquête” pour en avoir le cœur net. Son autre frère, ancien flic, se lance de toute son énergie dans une démarche similaire.Ils en ressortiront tous deux essorés et ébranlés. J’ai trouvé ce livre très fort. La narratrice tente de rester la plus factuelle possible sans…

  • Denise Levertov
    Lectures

    Les poèmes de Denise Levertov

    Un #lundipoésie incroyable et une découverte faite grâce @annaayanoglou que je remercie du fond du cœur ! Je viens de me plonger dans l’univers poétique de Denise Levertov, auteure britannique et américaine, grâce à la traduction de Jean Joubert à l’Atelier des Brisants.Je vous partage un poème qui me semble parfait pour la saison et dont j’aime particulièrement la force d’évocation : “Le lit”. “Nous sommes une prairie où bruissent les abeilles,l’esprit, le corps sont presque confonduslorsque le feu s’avive dans le poêleet que nos yeux se ferment,et que, bouche à bouche, blottisdans la tiédeur de la laine,nous dormons comme dorment les chevaux dans l’herbage,à l’unisson. Pourtant l’automne froidenserre notre lit, et pourtant tout…

  • Lectures

    L’oiseau moqueur, Walter Tevis.

    Traduit de l’anglais par Michel Lederer.Editions Gallmeister “C’est arrivé le plus simplement du monde. Je me suis contenté d’ouvrir l’une des centaines de portes de l’immense couloir en acier inoxydable où se trouve mon bureau, et là, au centre d’une petite pièce nue, dans une vitrine, il y avait ce gros livre. J’ai soulevé le couvercle de la vitrine, qui était recouvert d’une épaisse couche de poussière, et j’ai pris le livre. Il était lourd et ses pages étaient jaunes, craquantes au toucher. Le livre s’appelle Dictionnaire. Il contient une forêt de mots.“ En quelques mots : Dans un monde piloté par des robots, les humains ont peu à peu…

  • Le visage de paille
    Lectures

    Le visage de paille, Abigail Padgett.

    Traduit de l’anglais par Danièle et Pierre Bondil.Editions Rivages “La décision d’écouter devait être prise en toute conscience. Avec un cerveau toujours occupé à scruter l’environnement extérieur, et sa propre réserve d’images en quête de stimulation constante, même dans des périodes de calme relatif comme celle-ci, il était trop facile de saisir les subtilités qui s’enchaînaient, et rien d’autres; trop facile de ne percevoir qu’une atmosphère puis de passer à autre chose.“ Une petite fille de 3 ans meurt des suites d’un viol. Sur son ventre un dessin : le visage de paille du titre. Par réflexe, la police et les services sociaux s’apprêtent à arrêter son beau-père. Il est…

  • Danseurs sur le rivage
    Lectures

    Danseurs sur le rivage, William Melvin Kelley.

    Traduit de l’anglais par Michelle Herpe-Voslinsky.Editions La Croisée Ce recueil de nouvelles brosse de grands moments de vie de deux familles afro américaines dans les années 60. A cette période, la ségrégation est sensée être abolie mais elle habite encore toutes les habitudes et les modes de pensée des Blancs et des Noirs. Chacun de ces récits rapporte, par le point de vue de personnages et narrateurs Noirs, le trouble de cet entre-deux dont les effets vont durer. Chaque texte observe un moment critique où le comportement du ou des personnages principaux va déterminer la tournure que prendront certaines relations. En partant de situations très concrètes dans lequel l’auteur plonge…

  • Nuit de foi et de vertu
    Lectures

    Nuit de foi et de vertu, Louise Glück.

    Edition bilingue, traduction de l’anglais par Romain Benini.Editions Gallimard C’est le retour du #lundipoésie après plusieurs semaines d’abandon, dévorées par le travail et les obligations.J’avais envie de partager avec vous les mots toujours vibrants de Louise Glück, poétesse américaine dont j’ai découvert l’œuvre il y a peu de temps et qui me touche beaucoup. Je vous propose un extrait du poème “Aventure” dans le texte original puis dans la traduction de Romain Benini. “Here the vision ended. I was in my bed, the morning suncontentedly rising, the feather comfortermounded in white drifts over my lower body.You had been with me—there was a dent in the second pillowcase.We had escaped from death—or was…

  • Clair-obscur
    Lectures

    Clair-Obscur, Don Carpenter.

    Traduit de l’anglais par Céline Leroy.Editions 10 18 “Rosemary se dit qu’il était d’une laideur terrible et pitoyable, y compris dans la pénombre, et éprouva un chagrin profond pour les difficultés qu’affrontaient les personnes laides dans une société à ce point vouée à la beauté lisse; un paria, un rebut, condamné à une vie d’obscurité.“ Après 18 ans d’internement, un homme de 35 ans sort de l’hôpital psychiatrique. Le lecteur ne sait pas pourquoi il a été initialement interné mais il est considéré au moment de sa sortie comme simple d’esprit et inoffensif. Flottant, il se retrouve dans la ville de son adolescence et se construit peu à peu une…