Lectures

Les lunes de Jupiter, Alice Munro.

Traduit de l’anglais par Colette Tonge.

Quand on commence réellement à lâcher prise, voici ce qui se passe : d’abord une petite douleur furtive, qui vous étreint là où vous ne l’attendez pas ; ensuite, une sensation de légèreté. Ce n’est pas un simple soulagement. Il y entre un étrange plaisir, sans méchanceté ni masochisme, qui n’a rien de personnel. C’est un plaisir injustifié, ressenti lorsque l’on s’aperçoit que les plans ne collaient pas, que l’édifice ne pouvait tenir …

Un recueil de nouvelles structuré autour de personnages féminins et qui se concentre sur un moment de leur vie qui les a marquées. J’ai eu beaucoup de mal à rentrer dans ces textes comme lors de ma première tentative avec cette auteure.
Elle est souvent appréciée pour la qualité de ses descriptions psychologiques mais, je ne sais pas pourquoi cela prend difficilement avec moi et – à part quelques moments précieux- je m’ennuie à la lecture.

Lu suite à la sélection faite par @lalillette avec l’aide de sa bibliothécaire lors de son arrivée au Canada 😊 pour découvrir la littérature du pays.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *