Étiquette : littérature canadienne

La mer de la tranquillité, Emily St John Mandel.

Traduit de l’anglais par Gérard de Chergé.Editions Rivages « Si des moments qui se sont produits à des siècles différents viennent à se fondre les uns dans les autres, eh bien… d’une certaine manière, Gaspery, on peut considérer ces moments comme des fichiers corrompus.«  Une personne qui s’aventurerait au cœur des bois au nord de l’île […]

All my puny sorrows, Miriam Toews.

Faber Books « It was the first time that we had sort of articulated our major problem. She wanted to die and I wanted her to live and we were enemies who loved each other.«  Deux sœurs s’aiment profondément.Elfrieda est pianiste de renommée mondiale, choyée par son mari, mais également minée par une dépression constante que […]

La femme tombée du ciel, Thomas King.

Traduit de l’anglais par Caroline Lavoie.Editions Mémoire d’encrier « Gabriel se réveilla. Froid, le corps raidi, il se demandait s’il n’était pas mort pendant un moment d’inattention.«  Chercheur salarié par une multinationale qui manipule des produits toxiques et cause des catastrophes écologiques à répétition, Gabriel quitte sans prévenir son poste pour revenir dans la réserve où […]

A short history of Indians in Canada, Thomas King.

A short history of Indians in Canada, Thomas King.@uminnpress « Do you think he was right? » said Evelyn.« Of course not, » said Alistair. « It’s just an aboriginal scare tactic to get us to recycle and use less electricity.«  Des nouvelles qui investiguent avec un humour à vif et beaucoup d’idées saisissantes la vie des Indiens du Canada […]

Encabanée, Gabrielle Filteau-Chiba.

@editionsfolio « Comme ils doivent être heureux, ceux dont la tanière est chaude. » L’auteure a quitté sa vie confortable mais vide de sens à Montréal pour une vie frugale dans une cabane isolée au Kamouraska. Elle note son quotidien dans un carnet, fait des listes et se dépouille peu à peu de ses habitudes pour s’ouvrir […]

Les invités, Richard Gwyn.

Editions Joelle LosfeldTraduit de l’anglais par Céline Leroy. Installé dans le manoir de sa tante bien-aimée après la mort de celle-ci, un homme vit de façon solitaire au milieu des montagnes du Pays de Galle. Un beau matin, il découvre une tente d’un bleu très séduisant plantée tout près de sa maison. Une jeune femme […]

Poursuite, Joyce Carol Oates.

Traduit de l’anglais par Christine Auché.@editionspoints « En tant que fille, on apprend à ne pas offenser les inconnus en les envoyant promener. Surtout les hommes. Les inconnus, mais aussi les employeurs. Et durant sa scolarité, qui lui a paru durer une éternité, les professeurs.«  Au lendemain de son mariage, une jeune femme chute sous un […]

Le fils de la veuve, Gil Adamson.

Traduit de l’anglais par Lori Saint- Martin et Paul Gagné.@editions_bourgois Au début du XXème siècle un couple vit retiré du monde dans une cabane au cœur des Rocheuses avec leur fils de 12 ans. Lorsque la mère meurt soudainement, le père confie son fils à une religieuse amie de sa femme et décide de reprendre […]

Le manticore, Robertson Davies.

Traduit de l’anglais par Lisa Rosenbaum.Editions Rivages « Nous créons tous un moi extérieur avec lequel nous affrontons le monde et certains individus en arrivent à croire que c’est ce qu’ils sont en réalité.«  Ce deuxième volet de la trilogie dite de Deptford se concentre sur le fils de Boy Staunton.Après la mort suspecte de son […]

L’objet du scandale, Robertson Davies.

Traduit de l’anglais par Arlette Francière.Editions Rivages « Adolescent, ç’avait été une brute, un vantard et un mauvais perdant. En grandissant il avait appris à isoler ces traits de caractère, et quelqu’un le connaissant moins bien que moi aurait pu croire qu’il s’était amélioré. Mais je n’ai jamais été de ceux qui croient que les caractéristiques […]

Cat’s eye, Margaret Atwood.

Virago Press « This is the middle of my life, I think of it as a place, like the middle of a river, the middle of a bridge, halfway across, halfway over. I’m supposed to have accumulated things by now: possessions, responsibilities, achievements, experience and wisdom. I’m supposed to be a person of substance.” Lorsqu’une galerie […]

Dearly, new poems, Margaret Atwood.

Un #lundipoésie avec le fantastique bookclub d’@palir_au_soleil que j’ai la joie d’animer ce mois-ci autour de Margaret Atwood !J’ai lu le dernier recueil de poème de cette auteure prolifique : Dearly : New poems publié @eccobooks Gravitant autour de la fuite des jours, de la perte de ceux qu’on aime, de la vieillesse et des souvenirs de l’enfance, on […]

Ce mois ci on lit Margaret Atwood c’est parti !

Ça y est c’est le grand jour ! Sous les yeux de notre bonne fée @palir_au_soleil et piloté par votre servante non-écarlate #cemoiscionlitmargaretatwood ! Pour cette expédition en terre féministe, écologique, dystopique, farfelue ou glaçante nous partons en cordée :• @lesvoyagesheures @armoirealire et @monpetitbookan liront « C’est le cœur qui lâche en dernier »• @unlivrechacune @toutcequejaimais @lectriceindenhaag @silence_on_lit @papiercrepon @luz.et.moi liront « Faire Surface »• @timesdontchange et @margot.et.ses.livres liront « The Penelopiad »/ »L’odyssée de Pénélope »• @readreadbird @poissondunord et @silence_on_lit liront « Graine de sorcière »• @uneviedevantsoi @la_bibli_des_1001_livres et @schryve liront « La servante écarlate »• @palir_au_soleil lira […]

Lorsque le dernier arbre, Michaël Christie.

Traduit de l’anglais par Sarah Gurcel. @sarahgurcelvermandeEditions Albin Michel « Que sont les familles, sinon des fictions ? Des histoires qu’on raconte sur certaines personnes pour certaines raisons ? Comme toutes les histoires, les familles ne naissent pas, elles sont inventées, bricolées avec de l’amour et des mensonges et rien d’autre.«  De 1908 à 2038, venez découvrir […]

Book Club Margaret Atwood

Hello ami(e)s lecteurices ! J’ai la très grande joie de vous annoncer que j’aurai l’honneur d’entamer 2022 en animant le fameux bookclub #cemoiscionlit créé par @palir_au_soleil.Elle a construit un programme du tonnerre et accueille des camarades pour animer certains mois. En janvier, je vous embarque donc découvrir ou re-découvrir Margaret Atwood !Cette auteure canadienne de 82 ans aujourd’hui […]

Les fous de Bassan, Anne Hébert.

Les fous de Bassan, Anne Hébert.Editions Points « Dans toute cette histoire il faudrait tenir compte du vent, de la présence du vent, de sa voix lancinante dans nos oreilles, de son haleine salée sur nos lèvres. Pas un geste d’homme ou de femme, dans ce pays, qui ne soit accompagné par le vent. Le souffle […]

La souplesse des os, D. W. Wilson.

Traduit de l’anglais par Madeleine Nasalik.@editionsdelolivier « On s’accroche et on s’accroche encore – il connaissait cela par cœur. On s’accroche et les choses tournent bien, ou mal, mais on ne lâche rien, on tente encore le coup parce qu’on n’a pas le choix. Mitch ne sortit pas tout de suite du Ranger, il resta assis […]

Les poèmes de Leonard Cohen

Un #lundipoésie sous la pluie c’est un retour aux sources qui s’impose avec un poème de Leonard Cohen. Je crois qu’à chaque situation un de ses poèmes me sert de boussole comme seuls peuvent le faire les textes aux sens multiples qu’on apprend, avec le temps, à déchiffrer et à charger de ses propres symboles.Je pourrais piocher […]

Les poèmes de Marie Uguay

Un #lundipoésie avec une poétesse québécoise dont je découvre le talent grâce @editionsboreal : Marie Uguay. Je veux retenir d’elle l’incandescence et la justesse de ses mots au-delà du « mythe » que sa mort précoce a pu construire. Je vous présente un poème extrait du recueil « L’Outre-vie », puisse sa beauté réchauffer votre début de semaine. « maintenant nous sommes assis à […]

Shuni, Naomi Fontaine.

« On m’a demandé quel était le plus beau mot de la langue française. Le voici. Liberté. C’est un mot qui n’existe pourtant pas dans ma langue. La liberté est un concept intrinsèque à tout ce qui existe dans notre vision du monde. Nous sommes issus d’un espace sans clôtures, sans frontières. Des êtres libres dès […]

3ème voyage de juillet…

C’est parti pour le #juilletjevoyageenlivres ! Je suis ravie d’apporter ma contribution pour la troisième année consécutive à cette belle idée @riendetelque 😊  Et, pour changer un peu, au lieu de vous présenter un pays je vais plutôt vous présenter un lieu, une atmosphère spécifique : des livres se passant sur une île !  J’ai choisi […]

Les falaises, Virginie De Champlain.

« Des fois j’aimerais ça me rappeler des choses que je me rappelle pas. Comme ma naissance. La première chose que j’ai vue. La première chose qui m’a fait rire. Qui m’a fait pleurer pour vrai. La première fois que j’ai eu mal. J’aimerais aussi avoir pris une photo mentale de moi pendant des moments importants […]

Zarbie les yeux verts, Joyce Carol Oates.

Traduit de l’anglais par Diane Ménard.  « Plus tard j’y repenserai comme à un passage. C’est peut-être ce que faisait ma mère aussi. Passer. D’un territoire connu à un territoire inconnu. D’un endroit où les gens vous connaissent à un endroit où les gens pensent seulement vous connaître. Comme si l’on traversait à la nage un […]

Soucougnant, David Chariandy.

Traduit de l’anglais par Christine Raguet. « Il y a longtemps qu’elle a commencé à oublier. Au début, avec des choses de tous les jours. Les listes de courses et les recettes, la monnaie pour le bus et les livrets d’épargne, les stylos pour oter toutes les tâches ménagères qui s’arrangent toujours pour disparaître. Seulement ensuite […]

Les enfants de cœur, Heather O’Neill.

Traduit de l’anglais par Dominique Fortier. « Chaque jour, une personne est témoin de six miracles en moyenne. Ce n’est pas que nous ne croyons pas aux miracles – nous ne croyons simplement pas que les miracles sont des miracles. Il y a tant de miracles partout autour de nous.«  A Montréal de 1914 à la […]

Moon of the crusted snow, Waubgeshig Rice.

« He kicked up frozen shrapnel each time he raised a foot. A fine powder lay underneath. The conditions made him think of the specific time of year. There’s a word for this, he thought, trying to remember with each high step across the hard snow. His knees raised as if to rev his mind into […]

Les lunes de Jupiter, Alice Munro.

Traduit de l’anglais par Colette Tonge. « Quand on commence réellement à lâcher prise, voici ce qui se passe : d’abord une petite douleur furtive, qui vous étreint là où vous ne l’attendez pas ; ensuite, une sensation de légèreté. Ce n’est pas un simple soulagement. Il y entre un étrange plaisir, sans méchanceté ni masochisme, […]

Les étoiles s’éteignent à l’aube, Richard Wagamese.

Traduit de l’anglais par Christine Raguet.  « Les étoiles dessinaient des figures et se chargeaient de significations; il sentait leur attraction comme une convocation et il pénétra plus profondément dans la coupe perlée de la nuit, il y vit une multitude de mondes potentiels, suspendus hors du temps, et il ferma les yeux pour essayer de les ressentir […]

33 tours, David Chariandy.

Traduit de l’anglais par Christine Raguet-Bouvart. « Nous étions des ratés et des petits magouilleurs de quartier. Nous étions les enfants du personnel de service, sans avenir. Aucun de nous n’était ce que nos parents voulaient que nous soyons. Nous n’étions pas ce que tous les autres adultes voulaient que nous soyons. Nous étions des riens […]

Taqawan, Eric Plamondon.

« Il faut se méfier des mots. Ils commencent parfois par désigner et finissent par définir. Celui qu’on traite de bâtard toute sa vie pour lui signifier sa différence ne voit pas le monde du même oeil que celui qui a connu son père. Quel monde pour un peuple qu’on traite de sauvages pendant quatre siècles?«  […]

Station Eleven, Emily St. John Mandel

Traduit de l’anglais (Canada) par Gérard de Chergé. « Il savait, depuis longtemps déjà, que les changements intervenus dans le monde étaient irréversibles, mais cette prise de conscience n’en jetait pas moins une lumière plus crue sur ses souvenirs. La dernière fois que j’ai mangé un cornet de glace dans un parc ensoleillé. La dernière fois […]

Bad girl, classes de littérature, Nancy Huston.

« Comprends-tu, Dorrit, tu vas naître à une époque vraiment nulle: les années cinquante, moment où les femmes nord-américaines sont censées retourner à leurs putains de fourneaux et réapprendre le rôle d’Ange du foyer qu’elles avaient délaissé pendant la guerre.Elles n’en auront que très moyennement envie. Et les hommes dont elles s’éprennent n’apprécieront leur insolence, leur […]

Margaret Atwood forever

Aujourd’hui, je suis très heureuse de pouvoir partager avec vous mon amour (si, si) pour Margaret Atwood sur le blog de @lectures_gourmandesElle a lancé une super série : « Cette autrice et moi » qui va vous donner envie de lire/découvrir des tas d’auteures ! Après @pages_versicolores qui nous a parlé avec passion de Joyce Carol Oates (que j’ai du […]

Stone Mattress, 9 wicked tales, Margaret Atwood.

« It’s the kind of things that might occur in Alphinland – a trail of black ashes, mysterious, alluring, like glowing white stones in a forest, or bread crumbs – only there would be something extra about those ashes.«  A true delight to read those tales always bordering on insanity, cruelty, decay and fantasy. Women vs […]

Le nuage d’obsidienne, Eric McCormack.

« En un très bref laps de temps, j’en étais plus ou moins arrivé à la conclusion que probablement toutes ces idées d’amour indéfectible que j’avais eues naguère n’étaient rien de plus que des illusions d’un esprit immature. J’étais enfin sur le point de devenir quelqu’un de réaliste.«  J’ai retenté ma chance avec cet auteur et […]

L’épouse hollandaise, Eric McCormack.

« Pour savoir comment les histoires se finissaient, il fallait s’enraciner, rester suffisamment de temps dans un même endroit, une vie entière si nécessaire. Il avait déjà la certitude que son histoire serait la seule dont il verrait jamais la conclusion.«  D’aventures en aventures, de conteurs en conteurs ce livre voyageur raconte l’histoire de Rachel et […]

The heart goes last, Margaret Atwood.

« But she’ll refuse to think about that, because you make your own reality out of your attitude, and if she thinks about it happening, then it will.«  I really loved reading this novel! You can clearly see how much M. Atwood enjoyed writing it and playing with her skills. It is a derisive dystopia and […]

Stranger Music, Leonard Cohen.

When Autumn come and I start to need some comfort, I always go to Leonard Cohen. His poetry and his voice are a never ending charm. Choosing a quote is merely impossible… « Is my passion perfect ?No, do it once again. » in « Teachers »

Surfacing, Margaret Atwood.

It’s Sunday, it’s #sundaysbest !Surfacing, Margaret Atwood. « I have to recant, give up the old belief that I am powerless and because of it nothing I can do will ever hurt anyone. » The birth of a woman, free from her fears. An isolated island as a womb and Mother Nature to guide her through.