Photographie

Les récréations de James Mollison

Un #jeudiphotographie enfantin et puissant avec le livre Récréations du photographe James Mollison.

J’avais découvert ce photographe kenyan élevé en Angleterre avec sa série “Where Children Sleep” mettant en regard des portraits d’enfants à travers le monde et leur chambre. Le propos était édifiant mais pas forcément très subtil… et j’avais été autant conquise qu’agacée.

J’ai redécouvert son travail quelques années plus tard avec cette série de photographies de cours de récréations dans le monde. Le principe est le même : prendre un lieu et une situation connue de tous et souligner universalité comme différences au travers d’un même procédé photographique.

Ce que j’ai trouvé plus intéressant dans ce travail c’est finalement la dimension collective de ce qui est photographié : les photographies sont des scènes de théâtre dans lesquels l’œil se perd, de petits gestes s’y révèlent soudainement… Au-delà des différences culturelles et sociales évidentes c’est l’intensité de ce qui se joue dans la cour qui m’a saisie.

La personne qui a écrit le mot d’introduction du livre, Jon Ronson – souligne à la fois la violence de la cour d’école et l’aspect ludique du livre conçu comme un “Où est Charlie?”.
En effet, un personnage est systématiquement reproduit en dessin à côté pour qu’on le recherche dans la photographie. J’ai beaucoup apprécié ce procédé qui stimule le sens de l’observation du lecteur et l’oblige à plonger dans l’image de façon attentive. Un moyen de nous pousser à dépasser la “belle image” pour regarder avec intention ce que nous avons réellement sous les yeux.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *