• Photographie

    Les photographies d’Ether Ruth Mbabazi

    Un #jeudiphotographie pour vous faire découvrir le travail de la jeune photographe Ougandaise @esther_mbabazi. Un travail documentaire dont j’admire la force et l’efficacité. Que ce soit pour nous faire découvrir la jeunesse des pays africains dans sa série “This time we are young” ou un camp de réfugiés du Nord de l’Ouganda dans la série “The things we carry” que je vous partage ici et qui associe portrait de réfugiés avec l’objet essentiel qu’ils ont emporté dans leur errance, les images sont directes et émouvantes. Je vous encourage donc à aller découvrir son travail sur son site internet et à suivre cette talentueuse photographe sur Instagram.

  • Photographie

    Les photographies de Beth Moon

    Un #jeudiphotographie perché dans les arbres pour songer (et oublier un peu le monde et ses contraintes) avec “Les plus vieux arbres” de Beth Moon. La photographe californienne a parcouru le monde pour admirer les arbres les plus anciens et saisir leur beauté au grand format. Elle travaille ensuite des tirages platine-palladium d’une grande douceur. Témoins du temps qui passe et de la capacité à s’adapter, ces beaux arbres sont très apaisants à contempler. Bonne journée !

  • Photographie

    Souvenirs de Berlin Est, Sophie Calle.

    J’ai déjà dit mon amour pour Sophie Calle, ses idées fortes et poétiques, sa persistance et sa vulnérabilité transformée en armure. Elle travaille depuis longtemps sur la thématique de l’absence, du creux, de la trace laissée. J’ai redécouvert avec plaisir son petit livre “Souvenirs de Berlin Est” qui investigue cette thématique sous un angle qui mêle décision politique et souvenirs personnels. Sophie Calle est partie à Berlin Est photographier les monuments déboulonnés ou marqueurs politiques effacés à la chute du régime communiste.Elle photographie le piédestal vide, la trace de la plaque de rue arrachée … puis s’en va à la rencontre des habitants pour recueillir leurs témoignages sur le monument…

  • Photographie

    Les ateliers de l’illustration et de la création, Delphine Perret et Éric Garrault.

    Encore un super bouquin de la maison d’édition Montreuilloise @lesfourmisrouges !Les deux auteurs sont allés à la rencontre d’illustrateurs pour les interroger sur leurs façons de créer et photographier leurs lieux de travail.Les entretiens sont passionnants, touchants et inspirants ; les photos nous font plonger au cœur de l’atelier de chacun, dans ce lieu pour soi pour créer. J’adore découvrir les ateliers d’artistes en “vrai” ou en images : je trouve cela magique de voir le petit monde bordélique ou épuré de chaque individu… c’est comme si on voyait les cailloux du Petit Poucet qui l’ont amené à suivre son chemin. 😊 N’hésitez pas à feuilleter ce beau livre !

  • Photographie

    Studio Iconographia

    Un #jeudiphotographie un peu particulier puisque je veux vous parler d’un duo de photographes dont je trouve les images particulièrement inspirantes : @studio.iconographia Armâne et Clémence mêlent leur amour de la peinture classique, des mythes et du portrait pour inventer des histoires visuelles bluffantes.Sur leur compte Instagram elles expliquent aussi de façon synthétique et pédagogique tout le fil iconographique et l’héritage issu de d’histoire de l’art derrière leurs compositions. Cet équilibre entre la beauté saisissante de leurs photos et le partage de leurs connaissances est très plaisant. Et si vous êtes fasciné(e)s comme moi par la mise en scène et les images où chaque élément apporte du sens, sachez que vous pouvez réaliser…

  • Lectures,  Photographie

    Nuit étoilée, Jimmy Liao.

    Et allez, encore un #jeudiphotographie qui n’en est pas un ! Je voulais vous parler d’une merveille d’émotions et de finesse : Nuit étoilée de Jimmy Liao, traduit par Chun-Liang Yeh.Un très beau livre rangé dans la catégorie jeunesse mais qui recèle des trésors pour tous âges. On y suit une jeune fille singulière, un peu flottante : sa grand-mère est morte, ses parents ne lui parlent presque pas obnubilés qu’ils sont par leur travail, elle n’a pas d’ami et donne des couleurs saisissantes à son quotidien en y convoquant les créatures de son imagination. Un jour, elle rencontre un garçon, un peu ailleurs lui aussi et cette amitié intense et temporaire…

  • Photographie

    Early works, Martin Parr.

    Un nouveau #jeudiphotographie avec Martin Parr pour vous faire découvrir ses premiers travaux, en noir et blanc. Si vous associez spontanément Martin Parr à de la photographie flashy, un peu kitsch et rigolote vous n’avez pas tort 😉 mais ce bouquin vous permettra de mieux comprendre ce qui se cache derrière ce regard impertinent… Le bouquin, publié en Français par @maisoncf s’appelle sobrement “Early works” et rassemble une centaine d’image prises majoritairement dans les années 70. On y perçoit de façon très palpable l’art de la composition et de la dramaturgie de Martin Parr; ce peut-être d’autant mieux que l’absence de couleur ne vient pas divertir notre regard. J’y ai trouvé beaucoup de poésie,…

  • Photographie

    Histoires possibles, Marc Riboud.

    On vit dans un monde de fous où j’ai la chance de pouvoir accéder grâce à ma médiathèque au catalogue d’une exposition que personne n’a pu encore voir en vrai au musée ! J’ai donc pu emprunter et feuilleter le catalogue de l’exposition “Histoires possibles”, rétrospective de l’œuvre photographique de Marc Riboud à l’occasion du legs de toute son œuvre au Musée Guimet. Ma première réaction en découvrant l’ensemble des photographies du catalogue a été le choc d’y voir un monde disparu. Beaucoup d’images ont été prises dans les années 50, il y a donc 70 ans, et cela peut sembler normal mais j’ai été saisie par la proximité des…

  • Photographie

    Des oiseaux, Albarran Cabrera.

    Un deuxième #jeudiphotographie sur le dos de l’homme que j’aime 😉 à qui j’ai offert un livre que je rêvais de pouvoir contempler régulièrement à la maison : Des oiseaux, @albarrancabrera. Je vous en parlais en Décembre, ce livre fait partie de la très belle série publiée chez @atelier_exb qui propose à plusieurs photographes de présenter une monographie sur les oiseaux. Cette série m’a déjà conquise à plusieurs reprises mais mon émerveillement est renouvelé avec cet opus des photographes Anna Cabrera et Angel Albarrán. Si vous recherchez de la beauté, du rêve et de la sérénité, je vous conseille de foncer contempler cet ouvrage.Il m’a donné une respiration, une liberté et une sensation d’envol précieuses…

  • Photographie

    Bernard Plossu, tirages Fresson.

    Pour ce #jeudiphotographie, je vous présente un très beau livre qui me faisait de l’œil depuis sa sortie… et que j’ai donc décidé d’offrir à mon cher et tendre pour son anniversaire (ne me dites pas que vous n’avez jamais utilisé cette technique hein 😉).Il s’agit du livre paru chez @editions_textuel : Bernard Plossu, tirages Fresson. Un livre “de toute beauté” qui présente une série de photographies de Bernard Plossu interprétées et sublimées par les tirages de la famille Fresson qui a inventé une méthode particulière de tirage entretenue depuis le XIXème siècle. Les tirages sont doux, très sensuels, comme un peu flous parfois. Rien de théâtral, tout en subtilité et profondément sensible.…