Lectures

Passion simple, Annie Ernaux.

Je calculais combien de fois nous avions fait l’amour. J’avais l’impression que, à chaque fois, quelque chose s’était ajouté à notre relation mais aussi que c’était cette même accumulation de gestes et de plaisirs qui allait sûrement nous éloigner l’un de l’autre. On epuisait un capital de désir. Ce qui était gagné dans l’ordre se l’intensité physique était perdu dans celui du temps.

La magie de l’écriture simple, sans effet de manches, d’Annie Ernaux. Un texte court qui laisse un sentiment de vide après la lecture…la place de celui qui est parti sans doute.

Et encore merci @nicolascartelet pour l’idée de lecture…ca devient une habitude !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *