République sourde
Lectures

République sourde, Ilya Kaminsky.

Edition bilingue, traduit de l’anglais par Sabine Huynh.
Editions Bourgois

Je vous présente ce livre pour un #lundipoésie même s’il emprunte aussi au théâtre et au conte. Attention, c’est un texte très fort et si vous êtes un peu triste en ce moment je vous conseille d’attendre avant de le découvrir.
En une série de poèmes tableaux, la guerre nous est racontée. Comment elle a commencé, comment elle a rendu sourd tout un peuple, comment elle a tué l’amour, les femmes, les hommes, comment la rébellion s’est organisée portée par le langage des signes, comment elle a été éradiquée, comment la guerre s’est étendue furtivement jusqu’au cœur des pays se disant en paix…
Deux extraits pour vous encourager à découvrir cette écriture saisissante et poignante.

For his wife
I am your boy
Drowning in this country, who doesn’t know
The word for drowning
And yells
I am diving for the last time !

Pour sa femme
Je suis ton garçon
Se noyant dans ce pays, qui ne connaît pas
Le mot pour ‘se noyer’
Et crie
Je plonge pour la dernière fois!


In Firing Squad
“(…) I sit down to write and tell you what I know:
A child learns the world by putting it in her mouth,
A girl becomes a woman and a woman, earth.
Body, they blame you for all things and they
Seek in the body what does not live on the body
.”

In Peloton d’exécution
“(…) Je m’assois pour écrire et te dire ce que je sais :
Un enfant apprend le monde en le portant à sa bouche,
Une fille devient femme et une femme la terre.
Corps, ils te blâment pour tout et ils
Cherchent dans le corps ce qui ne vit pas dans le corps
.”

Leave a Reply

Your email address will not be published.