Lectures

Une mélancolie arabe, Abdellah Taïa.

Je ne sais pas pourquoi je suis allé sur sa tombe. Mais je sais que dans les allées de cet immense et magnifique cimetière en ruine, je me suis vu dans ma fin, en train de partir définitivement. J’ai vu encore une fois le monde arabe autour de moi qui n’en finissait pas de tomber.

Un jeune homme marocain et homosexuel construit peu à peu sa destinée entre violence, poésie, cinéma et amours fous.

Un très beau texte lyrique et émouvant qui m’a touchée par sa sincérité extrême. Un parcours du combattant pour être soi, aimer et ne pas se perdre.
Merci beaucoup @mangez_des_tartes pour cette découverte!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *