Vert en poésie
Lectures

Poésie en vert

Pour changer un peu la tournure de mes #lundipoésie je vous propose deux ou trois poèmes que j’aime ayant en commun une couleur : aujourd’hui, le vert !

Vert, Maurice Carême (1960)
Je parlerai du vert,
Du vert volant des arbres ;
Je parlerai des veines vertes
Des jeunes filles sous les arbres ;
Je parlerai du vent
Et du vert émeraude
Des lisières de l’aube.
Je parlerai du vert que j’aime,
Du vert ardent
Des baisers scellés dans les champs,
Du vert qui me retrouve enfant
Traversant sans fin mes printemps
.”

Romance somnambule, Federico Garcia Lorca (1928)
Traduction Alice Becker-Ho
Vert c’est vert que je te veux.
Vert le vent. Verts les rameaux.
Nacelle voguant sur l’eau
Cheval par les monts rocheux.
La taille drapée de noir
Au balcon rêvant le soir
Chair verte et vert le cheveu
D’argent froid elle a les yeux.
Vert c’est vert que je te veux.
Sous la lune gitane
Vers elle vont les regards
Vers elle qui ne peut voir. (…
)”

Moesta et errabunda, Charles Baudelaire (1857)
“(…) Mais le vert paradis des amours enfantines,
Les courses, les chansons, les baisers, les bouquets,
Les violons vibrant derrière les collines,
Avec les brocs de vin, le soir, dans les bosquets,
– Mais le vert paradis des amours enfantines, (…)

Leave a Reply

Your email address will not be published.