Lectures

Loin d’eux, Laurent Mauvignier.

J’en ai eu assez, j’aurais voulu dire assez et crier assez, et dire toujours vous fabriquez les morts, vous fabriquez sa mort pour qu’elle vous convienne juste, juste qu’elle soit taillée à vos mesures et donne à vos vies le relief qu’elles sont, seules, incapables de modeler.” 

Un homme s’est donné la mort. On plonge comme on dérive dans ses pensées, celles de sa mère, de son père, de sa cousine, de son oncle et de sa tante. Des monologues intérieurs qui s’accumulent, preuves manifestes de l’impossibilité de se comprendre, de s’entendre. 

J’ai trouvé ce texte saisissant tant il propulse la douleur, la rage et le combat pour “vivre vrai” dans la tête du lecteur. 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *