Lectures

Surtout rester éveillé, Dan Chaon.

Traduit de l’anglais par Hélène Fournier. 

Ce genre de choses va peut-être s’accumuler de plus en plus, me dis-je. De plus en plus, il y aura des choses que je ne pourrai jamais expliquer à personne. De plus en plus, je me retrouverai perdu sur un parking à quatre heures du matin, en train de traverser des rangées et des rangées de véhicules, une longue mer s’étendant sous la voûte de lampadaires halogènes, et je n’aurai aucune idée de l’endroit où se trouve ma voiture.” 

Je continue mon #maiennouvelles avec un recueil bien sombre et torturé (en total désaccord avec la lumière chaleureuse de ces derniers jours) et les textes de Dan Chaon. 

12 nouvelles où le sentiment d’éloignement, la difficulté à communiquer et l’impression de se perdre sont des éléments centraux. Violences, troubles psychiques, familles perturbées et doutes quant à la possibilité de s’inventer une nouvelle vie… autant de thématiques très noires qui irriguent ces textes où l’espoir semble sans cesse s’évanouir. 

J’ai bien aimé quelques uns des textes mais l’ensemble ne m’a pas complètement convaincue. Cela m’a parfois semblé un peu confus ou bien factice alors que les sentiments véhiculés étaient très forts. C’était mon premier contact avec cet auteur. 

One Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *