• Lectures

    Property, a collection, Lionel Shriver.

    // EN VACANCES//  ” But that was the nature of these stories. They were about what could have happened, or should have happened, but didn’t. They were nearly not stories at all.“ Autour de la notion de propriété, qu’elle soit littérale ou figurée, l’auteure raconte sans fard les travers humains. Le ton est à la fois humoristique, moqueur et parfois même assez cynique.  Une maison qui rejette sa nouvelle propriétaire, un fils trentenaire qui ne veut pas quitter celle de ses parents, un vol de courrier qui lance une histoire d’amour mais aussi comment le partage d’un souvenir intime peut devenir mortel ou une forte amitié l’origine d’une guerre personnelle … ces nouvelles sont saisissantes, très justes et parfois assez stressantes. 😅  Merci @un_bouquet_de_livres pour ce conseil de lecture qui m’aura permis…

  • Lectures

    Girl Trouble, Holly Goddard Jones.

    A travers 8 nouvelles déchirantes situées à Roma dans le Kentucky, l’auteure explore l’ambivalence de la violence faite aux femmes. Une violence physique ou psychologique qui blesse de toutes parts les victimes comme leur entourage, les hommes comme les femmes. J’ai apprécié la finesse de ces histoires où rien n’est jamais binaire, où des actes admirables naissent de situations noires et où les différents protagonistes vibrent d’une même humanité. J’ai lu ce livre grâce au chroniques du #maiennouvelles de @theflyingelectra et @hopsouslacouette … merci de m’avoir fait découvrir cette auteure! Le livre est paru en Français chez @editionsalbinmichel puis chez @livredepoche sous le titre “Une fille bien”.

  • Lectures

    Son corps et autres célébrations, Carmen Machado.

    Traduit de l’anglais par Hélène Papot. “Elle me fascine, c’est tout ce que je peux dire. Elle est accommodante, mais pas à la manière dont je l’étais – dont je le suis. Elle est comme de la pâte, avec une façon de se laisser pétrir qui masque sa robustesse, ses propriétés.“ 8 nouvelles qui enquêtent sur le rapport au corps et au désir entre homme et femme ou femme et femme. Des nouvelles féministes, parfois inquiétantes ou juste déroutantes… Elles ne m’ont pas toutes convaincues mais Le point du mari, Inventaire et Huit bouchées m’ont beaucoup plu et fait réfléchir. Merci @toutcequejaimais et @ledevorateur de m’avoir fait découvrir cette auteure !

  • Lectures

    Des raisons de se plaindre, Jeffrey Eugenides.

    Traduit de l’anglais par Olivier Deparis. “En mâchant son hamburger, Kendall avait compris que c’était ainsi que les gens parlaient dans le monde réel : ce monde qui était le sien et où paradoxalement il n’était pas encore entré. Dans ce monde-là, il y avait des logiciels sur mesure, des actionnaires qui touchaient des dividendes, et des grands groupes qui se livraient des luttes machiavéliques et toutes ces choses vous permettaient de vous garer dans votre allée pavée personnelle au volant d’une range rover vert feuillage d’une beauté déchirante.“ Dix nouvelles sur des personnages – souvent des hommes – entre deux, entre deux sentiments, entre deux vies… et plutôt cassés…

  • Lectures

    La loterie et autres contes noirs, Shirley Jackson / Miles Hyman.

    Traduit de l’anglais par Fabienne Duvigneau. “Le matin du 27 juin était clair et radieux, annonçant la chaleur d’une journée de plein été ; les fleurs s’épanouissaient à profusion et l’herbe était d’un vert luxuriant. La population commença à se rassembler sur la place, entre le bureau de poste et la banque, aux environs de dix heures. Dans certaines bourgades, il y avait tellement de monde que la loterie durait deux jours et devait être organisée dès le 26 juin, mais ici, avec seulement trois cents habitants, l’opération tout entière ne prenait que deux heures, de sorte qu’en débutant à dix heures du matin, elle se terminait à temps pour…

  • Lectures

    Dix rêves de pierre, Blandine Le Callet.

    “De temps en temps, au détour de la conversation, il évoque la mémoire des disparus, toujours pour rappeler un souvenir joyeux, un moment agréable. Il leur arrive même d’en rire aux larmes. C’est sans doute cela qu’Hermès admire le plus chez son maître : cette volonté farouche de ne jamais donner prise au chagrin, ce courage d’être heureux.”  Dix nouvelles délicates et puissantes autour de dix moments précédant la mort d’un des protagonistes. Chaque nouvelle se conclut sur une épitaphe réelle ayant inspiré à l’auteur l’histoire qui la précède. Cheminant entre ces textes pour en faire une famille, la figure multiple d’un chien qui passe…  J’ai adoré ces textes brefs…

  • Lectures

    Viens voir dans l’Ouest, Maxim Loskutoff

    Traduit de l’américain par Charles Recoursé..“Je me suis demandé si mes parents avaient déjà connu des journées comme celle-ci, quand j’avais l’âge de Gigi. Si tout le monde connaissait des journées comme celle-ci. Marcher trop longtemps, aimer trop fort. Si les blessures finissaient par se refermer, ou s’il fallait vivre avec les cicatrices, parfois cachées, parfois non. Fragiles dans ce monde avec tant à perdre.“ Douze nouvelles au cœur d’un Ouest américain fidèle à son image historique : farouche, dangereux et représentatif d’un pays qui semble vivre sous la constante menace d’un écroulement intérieur.J’ai eu du mal à rentrer dans l’écriture mais les nouvelles ont fonctionné pour moi de façon…

  • Lectures

    Notes d’un gardien et autres récits, Friedrich Dürrenmatt.

    Traduit de l’allemand par Michel Leyvraz.  Punaise, on ne peut pas dire que j’enquille les nouvelles légères pour ce beau #maiennouvelles proposé par @theflyingelectra et @hopsouslacouette… il y a des fois où la tonalité sombre prend le dessus dans mes lectures sans que je l’ai décidé 🙂  Ces 6 nouvelles très réflexives racontent en autant de paraboles les dangers d’un monde qui perd ses repères et se nourrit de violence et de bêtise.  Dialogue théologique vertigineux poursuivi à travers les siècles entre un Juif et un Musulman, mirage de l’isolement pour revenir à l’état de nature loin du “Mal” culturel ou bien encore processus de recrutement retors pour devenir Gardien dans un monde où…

  • Lectures

    Surtout rester éveillé, Dan Chaon.

    Traduit de l’anglais par Hélène Fournier.  “Ce genre de choses va peut-être s’accumuler de plus en plus, me dis-je. De plus en plus, il y aura des choses que je ne pourrai jamais expliquer à personne. De plus en plus, je me retrouverai perdu sur un parking à quatre heures du matin, en train de traverser des rangées et des rangées de véhicules, une longue mer s’étendant sous la voûte de lampadaires halogènes, et je n’aurai aucune idée de l’endroit où se trouve ma voiture.”  Je continue mon #maiennouvelles avec un recueil bien sombre et torturé (en total désaccord avec la lumière chaleureuse de ces derniers jours) et les textes de…

  • Lectures

    Folles nuits, Joyce Carol Oates.

    Traduit de l’anglais par Claude Seban.  “Il pensait parfois qu’il s’était réveillé dans le corps de son vieux père, qu’il avait méprisé dans son enfance. Il est terrible de se réveiller dans le corps de son vieux père que l’on a méprisé dans son enfance. Une blague très cruelle mais néanmoins très appropriée.”  On continue avec Madame Oates mais en découvrant ses textes courts pour célébrer #maiennouvelles lancé par @theflyingelectra et @hopsouslacouette !  5 auteurs de renom dont l’auteure raconte les derniers jours avec délectation en endossant les manières de leurs propres styles… Poe devient gardien de phare et sombre dans la démence, Emilie Dickinson est transformée en androïde placée chez un couple aisé…