Photographie

Les photographies de Gordon Parks

Un #jeudiphotographie remarquable avec Gordon Parks, photographe afro-américain aux talents multiples, à la reconnaissance internationale mais dont on ne se souvient pas toujours…

Gordon Parks nait au début du siècle dans un milieu rural pauvre, il est le dernier de quinze enfants et fait peu d’études. Il enchaîne les petits jobs variés pour survivre tout en s’éduquant de façon autodidacte. A 25 ans, impressionné par les reportages sur les travailleurs pauvres dans les journaux, il achète un appareil photo d’occasion et se forme peu à peu. Ses premières photos sont remarquées par le laborantin qui les développe qui le met en contact avec un magasin de mode. Il commence ainsi une carrière de photographe de mode qui le mènera jusque dans les pages de Vogue.
En parallèle, sa conscience politique grandit et il commence à photographier les quartiers noirs et pauvres de Chicago. Ce travail lui permet de rejoindre la très connue Farm Security Administration, programme photographique d’envergure lancé par l’état pour documenter la pauvreté rurale de 1935 à 1944 (vous connaissez sans doute les photos faites par Walker Evans et Dorothea Lange).
Gordon Parks se met également à photographier la vie des gangs à Harlem et rejoint le magazine Life qui lui permettra de faire les portraits des grands leaders de la lutte pour les droits civiques des Noirs américains.

Et comme cet homme-là est infatigable, il se lance aussi dans l’écriture de récits autobiographiques et de romans, la réalisation de reportages vidéos documentaires puis dans des films de fiction. Il est notamment le réalisateur du film Shaft, film initiateur du cinéma blaxploitation.

Je vous laisse donc découvrir quelques-unes de ses images et je vous encourage à aller en apprendre plus sur sa vie et ses photos !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *