Lectures

L’assassin du roi (L’assassin royal 2), Robin Hobb.

Traduit de l’anglais par A. Mousnier-Lempré.

“- En es-tu sûr, Fitz ? En es-tu sûr ? A quoi bon une petite vie qui ne change rien à la grande vie du monde ? Je ne conçois rien de plus triste. Pourquoi une mère ne se dirait-elle pas : Si j’élève bien cet enfant, si je l’aime, si je l’entoure d’affection, il mènera une existence où il dispensera le bonheur autour de lui, et ainsi j’aurai changé le monde ? Pourquoi le fermier qui plante une graine ne déclarerait-il pas à son voisin : Cette graine que je plante nourrira quelqu’un, et c’est ainsi que je change le monde aujourd’hui ? – C’est de la philosophie, fou. Je n’ai jamais eu le temps d’étudier ces choses-là. – Non, Fitz : c’est la vie. Et nul ne peut se permettre de ne pas y penser. La moindre créature doit en avoir conscience, songer au moindre battement de son cœur. Sinon, à quoi sert de se lever chaque matin ?

Un deuxième tome tout aussi passionnant : l’apprentissage de Fitz se poursuit en tant qu’assassin royal mais peu à peu l’homme et le tempérament se dégagent de l’étudiant incertain. Un tome où l’aventure et les dangers se nichent au cœur de la cour…

Je crois que je suis accrochée 😂je ne vais pas m’arrêter là !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *