Baba Yaga a pondu un œuf
Lectures

Baba Yaga a pondu un oeuf, Dubravka Ugrešić.

Traduit du croate par Chloé Billon.
Editions Bourgois

Et nous ? Nous allons de l’avant. Tandis que la vie souvent nous gratte et nous blesse, l’histoire à elle seule s’intéresse.

Une fille regarde sa mère vieillir entre agacement, affection et questionnements. Alzheimer, sa folie et ses routines rythment leurs relations.
Trois vieilles dames un peu loufoques partent en goguette dans un hôtel tchèque pour profiter de la vie, du spa et des massages.
Une spécialiste du folklore slave partage ses connaissances sur le mythe de Baba Yaga et analyse les deux séquences précédentes.
En trois parties qui n’ont rien à voir dans la forme ou le ton et tout à voir dans le fond et le sens, l’auteure fout le bazar et bouscule les perceptions de la vieillesse avec une créativité qui met d’excellente humeur!

Quel plaisir de lire ce livre ! J’ai beaucoup gloussé, j’ai été émue et j’ai enragé. Dubravka Ugrešić a l’oeil perçant et maîtrise parfaitement les débordements de son texte. Elle attaque avec finesse et résolution la question de la mise à l’écart des femmes âgées.
Autobiographie, fiction, essai : tous les moyens sont bons pour démontrer comment l’image que nous avons d’elles est le fruit de récits repris et encore repris… où se nichent également les racines de leur puissance.
Je vous le conseille, que vous soyez une Baba Yaga éprouvée ou en devenir ou bien juste que vous les fréquentiez sans parfois bien les voir !

Et si vous aimez cette écriture vous pouvez lire mon avis sur un autre texte de la même auteure ici

Leave a Reply

Your email address will not be published.