Lectures

Birdie, Tracey Lindberg.

Sometimes when you see something every day you forget its mystery.

Un roman puissant qui nous fait plonger dans l’univers mental de Bernice, dite Birdie, jeune femme amérindienne de la nation Cree. Après une enfance et une adolescence troublée qui l’a vue fuir les dangers de sa famille, vivre dans la rue et faire un séjour en hôpital psychiatrique, Birdie décide de faire sécession. Elle s’allonge dans son lit et s’immerge dans ses souvenirs, ses rêves et son histoire observant le monde tout en s’en tenant éloignée. Elle est peu à peu veillée par sa tante, sa cousine et sa patronne. 

Entre la “disparition” de Birdie, qui a pratiqué depuis le plus jeune âge sa capacité à se rendre invisible pour se protéger, et la “disparition” des cultures amérindiennes un parallèle efficace se crée. 
J’ai beaucoup aimé ce livre qui entrelace rêves, récits traditionnels et introspection de façon efficace en redonnant sa part de mystère à la vie quotidienne. Ce qui est raconté sur la famille, le corps, la volonté de vivre et la solidarité des femmes m’a émue et m’a fait réfléchir. 

Merci @theflyingelectra et @isianddi qui m’ont donné envie de lire ce bouquin !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *