• Petite tortue
    Lectures

    Petite tortue, Abigail Padgett.

    Traduit de l’anglais par Danièle et Pierre Bondil.Editions Rivages Un jeune enfant maya est empoisonné. Alors qu’il est soigné à l’hôpital Bo Bradley essaie de trouver ses parents. Sa mère, chanteuse à Tijuana, l’avait secrètement fait garder aux États-Unis par des amis pour le protéger. Je dois vous avouer un truc qui m’a bien énervée ! Sur la quatrième de couv’, il est annoncé comme la 5ème roman d’Abigail Padgett et j’ai du coup compris la cinquième enquête de Bo Bradley. Raison pour laquelle je ne le lis que maintenant en espérant finir l’année avec ce cycle. Mais en fait il s’agit de sa 3ème enquête! C’est explicite dans le…

  • Lectures

    Des milliers de lunes, Sebastian Barry.

    Traduit de l’anglais par Laëtitia Devaux.Editions Joelle Losfled “La tête de ma mère regorgeait de bonnes histoires, qu’on écoutait blottis entre ses jambes pour avoir chaud. Nous parlions notre langue à l’époque et je sens encore sa voix murmurer, son souffle comme une petite tempête sur mon visage quand je le tournais vers elle. Ses bras reposaient dans notre dos comme des branches d’arbres tombées et oubliées tandis qu’elle racontait ses histoires.“ Winona, jeune orpheline Lakota, est élevée par ses deux pères adoptifs dans le Tennessee de l’après-guerre de Sécession. Ils vivent tous les trois en compagnie d’un fermier et de ses deux aides, anciens esclaves affranchis, et se tiennent…

  • Oiseau de lune
    Lectures

    Oiseau de lune, Abigail Padgett.

    Traduit de l’anglais par Danièle et Pierre Bondil.@editionsrivages Bo Bradley, enquêtrice sociale atteinte de troubles bipolaires, se remet peu à peu de sa dépression dans un centre au beau milieu du désert californien. Au sein de ce refuge, une communauté amérindienne accueille et soigne par ses pratiques ancestrales les personnes en souffrance psychologique. Lorsqu’un patient est soudainement assassiné et qu’un jeune enfant hyperactif – Oiseau de Lune – se retrouve orphelin, Bo va faire son maximum pour que chacun retrouve un semblant d’équilibre… Troisième enquête au cœur des cultures amérindiennes et des troubles mentaux et j’apprécie toujours autant ! J’aime le mélange d’urgence, de sensibilité et d’humour de ces polars.…

  • The beadworkers
    Lectures

    The beadworkers, stories, Beth Piatote

    CounterPoint Press “He listens to the mix of their voices and the ambient sounds, and the hospital room is filled with that time, which does not move forward or back, but rests in the lap of the present.” Un recueil de nouvelles au cœur des communautés autochtones des Etats-Unis parcouru par le motif récurrent des perles comme moyen d’expression personnelle, familiale et culturelle. Une grand-mère apprend à sa petite-fille comment coudre les perles de façon à ce qu’elles racontent une histoire et résistent au temps tout en essayant de retisser les liens avec sa propre famille. Le mythe d’Antigone est revisité quand il s’agit de savoir si une dépouille de…

  • Le chant de corbeau
    Lectures

    Le chant de corbeau, Lee Maracle.

    Traduit de l’anglais par Joanie Demers.Mémoires d’encrier “Toute mort prématurée faisait en sorte que chacun perdait un bouffon, un herboriste, un guérisseurs spirituel ou un philosophe qui semblait comprendre le code de conduite, la Loi, de même que le lien unissant les membres d’une famille. Tout le monde était utile à la communauté, chaque personne agissant comme un secteur du cercle familial sur lequel reposaient la santé et le bien-être de tous. Bref, toute personne disparue était une pièce manquante du cercle pour laquelle il n’y avait pas de substitut.“ Mon résumé Au Canada dans les années 50, la politique d’assimilation bat son plein. Les pensionnats autochtones recourent à une…

  • Lectures

    Why indigenous literatures matter, Daniel Heath Justice.

    WLU Press “This is a book about stories, and how and why they matter. It’s about the stories we tell, and the stories others tell about us. It’s about how stories can either strengthen, wound or seemingly erase our humanity and shared connections, and how our stories are expressed or repressed, shared or hidden, recognized or dissmissed. Stories are bigger than the texts or the bodies that carry them.” Cet essai propose en quatre grandes questions et de nombreuses propositions une vision passionnante sur les littératures autochtones des Amériques.Comment apprendre à être humain ? Comment se comporter en bons membres de la famille ? Comment devenir de bons ancêtres ?…

  • Lectures

    Annie Muktuk et autres histoires, Norma Dunning.

    Traduit de l’anglais par Daniel Grenier.Mémoires d’encrier “On s’approche de la sortie du fond. Les rayons du soleil nous réchauffent à travers les fenêtres. C’est à ce moment-là que je le sens. C’est à ce moment-là que je sens le vertige de la liberté qui fait battre mon coeur et qui martèle jusque dans ma tête. La liberté, elle est partout en dedans de moi. Elle est dans mes yeux. Elle me chatouille le bout des doigts et je sens le rire qui cherche à surgir de ma gorge.“ Annie Muktuk fait briller les yeux de tous les hommes et joue de sa sexualité, Elipsee est aimée par son mari…

  • Lectures

    Je suis une maudite sauvagesse, An Antane Kapesh.

    Version bilingue, traduction de l’innu par José Mailhot.@memoiredencrier “Je sais bien qu’aujourd’hui il est très difficile de me montrer ma vie d’Indienne parce que ma culture n’existe plus. Quand je réfléchis à cela, il n’y a que dans ma tête que je conserve la manière dont moi je vivais.” An Antane Kapesh, auteure innue, écrit ce livre dans les années 70. Elle y décrit l’œuvre de dépossession persistante menée par les Blancs pour arracher son identité à son peuple.Ayant vécu en nomade selon sa culture jusqu’à ses 27 ans puis ayant élevé ses huit enfants dans le cadre imposé par le gouvernement canadien, elle rapporte son expérience et la théorise…

  • Lectures

    The History of Fire, Linda Hogan

    Un #lundipoésie auprès de la poétesse chickasaw Linda Hogan qui invoque la vie du feu pour parler de famille et de nature, d’énergie et de résistance, de transformation et d’espoir. Je vous présente son poème “The History of Fire” (non traduit en français malheureusement) que j’ai découvert dans l’excellente anthologie de poésie des Premières Nations “When the Light of the World Was Subdued, Our Songs Came Through: A Norton Anthology of Native Nations Poetry.”Je vous en avais parlé durant un autre #lundipoésie. “My mother is a fire beneath stone.My father, lava.My grandmother is a match,my sister straw.Grandfather is kindling like trees of the world.My brothers are gunpowder,and I am smoke with gray hair,ash…

  • Lectures

    La poésie des Premières Nations

    Un #lundipoésie fabuleux avec une anthologie qui est un trésor infini : l’anthologie de poésie des Premières Nations d’Amérique publié aux éditions @w.w.norton  “When the Light of the World Was Subdued, Our Songs Came through , A Norton Anthology of Native Nations Poetry” rassemble les poèmes de plus de 160 poètes de 100 nations amérindiennes différentes. Je me l’étais commandée depuis plusieurs semaines et son arrivée m’a mise en joie !  Le livre est une source incroyable de découvertes : il présente des poèmes du XVIIème siècle au XXIème structuré en cinq grandes zones géographiques, un voyage temporal et spatial dans des cultures d’une richesse longtemps sous-estimée. Textes transmis à l’oral, poèmes rédigés dans les codes européens, vers libres, chants, textes bilingues anglais et…