Pensées

Ce que je retiens

Suite à la proposition de @devenez_qui_vous_etes de recenser ce qui nous a manqué durant le confinement puis ce qui nous manquera une fois la vie dite “normale” revenue. Ensuite, on pouvait écrire et représenter visuellement ce que cela nous inspirait.

J’ai du mal avec le manque alors j’ai détourné la consigne 😅 J’ai songé à ce que j’ai apprécié dans cette période difficile, ce que je veux emporter d’elle.

Dans cette période étrange, j’ai aimé comment elle nous a épluché, comment elle nous a fragilisé, chacun de façon personnelle. J’ai aimé cela, malgré la tristesse ou la violence de certaines situations, car j’ai trouvé que cela nous avait donné d’autres façons de nous parler.
A nu, à vif, repliés, hyper-sensibles, nous nous sommes vus les uns les autres vaciller. Nous nous sommes vus les uns les autres s’interroger, hésiter, remettre en question l’évidence, exposer l’implicite et l’intime.
Ces fêlures et nos questions, c’est notre humanité partagée.
“There’s a crack in everything, that’s how the light gets in” L. Cohen
.”

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *