Lectures

Comment supporter sa liberté, Chantal Thomas.

Il y avait la chambre des jours de pluie. Elle se confondait avec l’espace de lecture où j’étais plongée, vibrait du même rythme, était suspendue à la même impatience. Seule la faim pouvait m’en arracher. Jours de pluie, jours splendidement gris – jours pliés aux dimensions de la page, attrapés au piège de son invisible profondeur, de son impalpable intériorité. J’avais traversé des continents, des siècles, ou n’avais pas bougé d’une divagation circulaire, et soudain le soir était là. J’allumais la lampe sans lever les yeux de mon livre. C’était à lui que s’évaluait ma vie, c’était lui qui donnait la mesure de toute chose. Et la chambre, hypnotisée à l’image de mon corps, se soumettait à l’empire du Livre.

Dans un récit tranquille, l’auteure nous emmène dans des souvenirs chers à son cœur pour évoquer ce qui, dans sa vie, lui a donné un sentiment de liberté. De son premier logement étudiant à la solitude délicieuse parmi les clients des cafés en passant par la recherche du silence ou le goût de la fugue, ce texte très personnel raconte l’importance du temps pour soi où notre âme se déploie.
Ce n’est pas un essai mais plutôt une réflexion, une méditation sur l’espace et la latitude que nous nous donnons pour être simplement nous-mêmes.

Un grand merci @de.mere.en.filles2 (Sophie) pour cette idée de lecture ! Je ne connaissais pas du tout cette auteure et ce livre m’a fait beaucoup de bien. Il m’a fait songer et m’a redonné de l’allant pour voler un peu de temps en dehors de “ce qu’il faut faire” dans le quotidien.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *