Lectures

Derniers jours d’un monde oublié, Chris Vuklisevic.

Editions Folio

Le matin où les étrangers arrivèrent sur l’île, la Main de Sheltel fut la première à les voir. Elle allait revêtir son masque quand, par la fenêtre, elle aperçut un point sombre à l’horizon. Un mirage, crut-elle ; un tremblement de la chaleur sur l’eau. La mer était vide, bien sûr. Rien ne venait jamais de l’océan.
Elle ne lança pas l’alerte.


Longtemps après la catastrophe, les habitants rescapés d’une île ont structuré leur société autour de trois forces qui s’équilibrent et qui les régissent : le Natif qui gouverne, la Bénie qui protège et la Main qui donne et prend la vie.
Lorsqu’un bateau de pirates est aperçu à l’horizon toutes les évidences sont mises à mal : le monde extérieur existe donc encore. L’irruption d’étrangers sur l’île apporte autant de rêves fertiles que de violences destructrices…

Un très bon bouquin sf, tout à fait efficace et plaisant à lire! Certaines idées ou personnages auraient mérité plus de temps pour se déployer et “déborder” leur fonction mais pour un premier roman c’est tout à fait bluffant !

Merci @mimslit pour cette bonne idée de lecture !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *