Lectures

Emerentia 1713, S. Corinna Bille

Voilà les deux garçons, mais à moins de vingt ans c’étaient déjà des hommes. Ils surent comprendre Emerentia. A leur façon mystérieusement rude, sans la cajoler jamais, en lui souriant de leurs dents d’ogres. En l’emportant sur leur monture dès qu’elle s’échappait du presbytère, la soulevant plus haut que leurs têtes, mais avec le respect du prêtre pour l’hostie.

Emerentia est une petite fille née du premier mariage d’un noble. Suite à la mort de sa mère, elle est envoyée dans la campagne valaisienne chez un curé. L’idée est à la fois de soulager sa belle-mère et de permettre à l’enfant de sortir de sa mélancolie.
Ses vives émotions, sa joie à être dans la nature et ses idées singulières vont être combattues pied à pied par ce religieux envieux et soupçonneux jusqu’au drame.

Un court récit saisissant à la fois pour son évocation des beautés sauvages de la nature et de l’enfance et pour la description éprouvante d’une bigoterie criminelle. Il m’a noué le ventre.

Merci @unlivrechacune pour ce bijou!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *