Lectures

Fay, Larry Brown.

Traduit de l’américain par Daniel Lemoine.

Il pensait qu’une prière est une prière, où qu’on la fasse, même si c’était dans un bar.”

Après Joe du même auteur, on suit les tribulations de Fay, la grande soeur, qui cherche également à échapper à la misère familiale.
Ici ce sont les rencontres, avec des hommes, qui deviennent des planches de survie; des planches pourries parfois dans ce roman noir ou tout dérape très vite entre alcools et paradis artificiels.
Fay est ignorante du monde; elle est une proie attirante et facile pour des hommes en quête d’affirmation. Entre flic au désespoir, prostituées éperdues et dealer violent, le chemin de Fay pour devenir une personne est malaisé.

Je n’ai pas autant accroché que pour les autres livres de Larry Brown. Je me suis un peu ennuyée, j’ai un peu été agacée par ce personnage mais l’auteur est toujours aussi fort pour décrire ce sentiment de flottement et cette absence d’horizon pour des personnages perdus d’avance.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *