Lectures

La poésie de Jean Pellerin

Commencer la semaine par un #lundipoesie c’est un rituel qui me plait de plus en plus … Aujourd’hui je partage une anthologie qui m’a permis de découvrir de nombreux auteurs: j’aime flâner et faire des rencontres au détour d’une page, je trouve cela moins “intimidant” que d’ouvrir un recueil d’un auteur encore inconnu.
Anthologie de la poésie française du XXème siècle, en deux volumes en poche chez NRF.

Pour vous mettre en appétit un poème de Jean Pellerin, La Grosse Dame chante.
Manger le pianiste ? Entrer dans le Pleyel ? Que va faire la dame énorme ? L’on murmure… Elle râcle sa gorge et bombe son armure : La dame va ch anter. Un œil fixant le ciel— L’autre suit le papier, secours artificiel —Elle chante. Mais quoi ? Le printemps ? La ramure ? Ses rancœurs d’incomprise et de femme trop mûre ? Qu’importe ! C’est très beau, très long, substantiel. La note de la fin monte, s’assied, s’impose. Le buffet se prépare aux assauts de la pause. « Après, le concerto ?… — Mais oui, deux clavecins. » Des applaudissements à la dame bien sage… Et l’on n’entendra pas le bruit que font les seins Clapotant dans la vasque immense du corsage.”

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *